Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 22:39

Gommaire d’Emblem

717-775

 

Il naquit vers 717 à Emblem (Brabant, Gaule Belgique), d’une famille noble.

Les parents l’envoyèrent à la cour de Pépin le Bref, qui lui confia une préfecture, le fit se marier avec une certaine Gwinmaria, et l’emmena avec lui dans diverses campagnes en Lombardie, en Saxe, en Aquitaine.

Après neuf années de cette vie, Gommaire put rentrer chez lui. Ce n’est pas Gwinmaria qui avait souffert de l’absence de son mari, bien au contraire, qu’on en juge.

Gommaire apprend avec stupéfaction que son épouse maltraite ses serviteurs  : il en voit un, tête rasée, traîner un charriot sous une pluie de coups ; aussitôt il réunit tous les domestiques et leur restitue leurs biens confisqués par la dure épouse. Plus tard, il retrouvera de nouveau son épouse forçant les domestiques à moissonner sans boire une goutte d’eau et sans prendre le temps d’une petite pause : Gommaire renvoie alors son épouse à la maison, où elle est saisie d’une telle soif qu’elle n’arrive pas à boire suffisamment pour l’étancher et en serait morte si Gommaire ne l’avait alors guérie. Toujours la même Gwinmaria obligeait les femmes à la corvée tel ou tel jour ; le nourrisson de l’une d’elle fut trouvé un jour presque étouffé par un serpent dont la queue sortait encore par la bouche ; la pauvre mère expliqua à Gommaire qu’elle était astreinte à la corvée, et qu’elle ne pouvait mieux surveiller son bambin : d’autorité, Gommaire exempta de la corvée toute femme ayant un nourrisson. 

Désormais, ce sera la séparation définitive de son épouse légitime, qui ne mit d’ailleurs aucune difficulté à y consentir.

Gommaire se retira dans une cellule, près du logis initial.

Parti en pèlerinage à Rome, Gommaire et ses compagnons abattirent un arbre pour se chauffer et attacher leur tente ; le propriétaire arrive, furieux ; Gommaire rapprocha l’arbre abattu de son tronc, et l’arbre se remit sur pied sans trace de coupure.

Puis un ange avertit Gommaire de ne pas continuer le pèlerinage, et plutôt de construire un oratoire dédié à s.Pierre, non loin d’Emblem ; l’oratoire s’éleva à Nivesdonck et sera à l’origine de l’abbaye de Lier ; Gommaire y vécut en contemplatif, tout en se rendant souvent à son village natal et s’adonnant à toutes les œuvres de miséricorde.

Gommaire mourut saintement à Emblem le 11 octobre, vers 775, et fut enterré à Lier.

Les douloureuses péripéties de son mariage l’ont fait invoquer pour les réconciliations de couples en difficulté.

Saint Gommaire d’Emblem est commémoré le 11 octobre dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens