Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 23:55

Palæmon de Thébaïde

† 330

 

Nous savons qu’un grand nombre de saints anachorètes anonymes enfermèrent leurs mortifications et leurs vertus dans l’immense solitude du désert de Thébaïde (Egypte), uniquement préoccupés de se rapprocher de Dieu par leurs efforts pour dominer et vaincre les passions du corps.

Comme eux, Palæmon aurait pu nous rester parfaitement inconnu, si un de ses disciples n’avait consigné par écrit quelques souvenirs de son maître. Nous retrouverons ce s.Pacôme (Pachomius) le 9 mai.

Palæmon donc, fut un des premiers anachorètes de Thébaïde. 

Il vivait retiré au désert depuis un bon nombre d’années, quand Pacôme vint le trouver et lui demander de le prendre pour son disciple. Palæmon n’acquiesçat pas immédiatement, faisant remarquer que beaucoup déjà avaient entrepris ce chemin et n’avaient pu le poursuivre. Il ajouta : Va d’abord travailler à te mortifier dans un monastère et tu reviendras ensuite. Palæmon savait en effet combien la vie monastique est exigeante pour éviter ou supporter les inévitables froissements que l’Ennemi ne cesse de susciter entre les moines.

Et pour le décourager davantage, Palæmon lui donna une idée de son style de vie : tout juste un peu de pain et de sel, jamais de vin ni d’huile ; veillée la moitié de la nuit, pour chanter des psaumes, méditer sur l’Ecriture ; quelquefois cette veillée durait toute la nuit…

Pacôme insista. Palæmon accepta. On verra le 9 mai comment Pacôme sut vraiment profiter des enseignements du Maître.

Ils vivaient dans la prière et l’abstinence continue. Ils se fabriquaient des cilices, et quelques autres travaux, qu’ils vendaient pour leur subsistance ou pour donner quelque aumône

Pour l’aider à lutter contre le sommeil, Palæmon lui conseilla parfois de transporter du sable d’un endroit à un autre.

Un jour de Pâques où Pacôme avait préparé un «festin» comportant un peu d’huile, un peu de sel et quelques herbes sauvages, Palæmon ne put se résoudre à toucher à cette huile : c’était trop somptueux en regard de Jésus crucifié.

Pacôme fonda, sur invitation céleste, un premier monastère à Tabenne, où Palæmon lui rendit visite.

Il lui promit même de venir le voir chaque année, mais il mourut peu après.

Pacôme, accouru pour l’assister aux derniers moments, vit son âme portée en Paradis par des anges.

Ce fut probablement vers 330.

Saint Palæmon de Thébaïde est commémoré le 25 janvier dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens