Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 23:22

Syncletika d’Alexandrie

4e siècle

 

Syncletika naquit au 4e siècle, vers 315, en Alexandrie d’Egypte, de bons et pieux parents originaires de Macédoine. Elle avait une sœur aveugle.

La jeune fille avait de grandes vertus, était fort intelligente et belle, et bien des jeunes gens de la noblesse d’Alexandrie l’auraient demandée en mariage, si elle n’avait pas affirmé avec détermination son attachement irrévocable à l’Epoux divin. Elle pouvait répéter en vérité ce verset de l’Ecriture : Mon Bien-aimé est à moi, et je suis à Lui (Cant 2:16).

Déjà à la maison, elle commença une vie de grande mortification, avec des jeûnes rigoureux.

Quand ses parents moururent, elle distribua sans attendre son héritage aux pauvres puis, avec sa sœur, se retira loin de la ville, se fit couper les cheveux en signe de consécration, et vécut dans le silence et la prière, redoublant ses austérités, tout en n’en montrant rien à l’extérieur.

D’autres âmes pieuses voulurent se joindre à elle et en recevoir les enseignements. Elle finit par céder à leur demande, quoique se sentant elle-même bien imparfaite. Elle devint ainsi la fondatrice de la vie monastique féminine.

Son enseignement principal était l’amour total de Dieu et du Prochain. Pour illustrer le feu de l’Esprit, elle expliquait : Quand on s’approche d’un feu, la chaleur commence par nous faire piquoter les yeux, qui versent des larmes, mais ensuite on ressent les bienfaits de cette chaleur. Ainsi avec l’Esprit : au début, il faut verser bien des larmes de repentir, d’humiliation, de pénitence, puis on reçoit la douce chaleur de la présence de l’Esprit.

Le Démon osa venir importuner cette âme si belle, lui imposant des souffrances qui rappelèrent les épreuves du saint patriarche Job. Elle avait quatre-vingt cinq ans, lorsqu’une fièvre continue la tourmenta pendant trois ans ; puis un cancer lui dévora la bouche et tout le visage, tandis qu’un feu intense lui dévorait les entrailles.

Elle supporta ces horreurs avec calme et paix. Victorieuse de l’Ennemi, elle eut plusieurs visions : des anges vinrent la servir et, trois jours avant sa mort, elle annonça son prochain Départ.

Syncletika mourut, apparemment, le 5 janvier, vers 405.

Elle est un pilier de la vie spirituelle et mystique orientale.

Sainte Syncletika d’Alexandrie est commémorée le 5 janvier dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens