Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 08:49

Armogastus, Archinimus, Saturninus en Afrique

† 462

 

Quand le roi des Vandales Genséric († 477) repassa d’Espagne en Afrique (429), il se mit à persécuter les Chrétiens avec rage. Lui-même partisan des ariens, il est soutenu sur place par les donatistes qui ne demandent pas mieux de se débarrasser des Chrétiens fidèles à Rome. Les localités où prédomine le catholicisme romain, voient leurs murs abattus ; l’épiscopat catholique est violemment persécuté ; l’Eglise subit des déportations massives, sans parler des horribles tortures.

En 431, Hippone, le siège de s.Augustin (v. 28 août), est prise ; Carthage en 439 ; en 442, Genséric est maître absolu dans toute l’Afrique du Nord, ces régions qui seraient aujourd’hui le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye. En 455, c’est le sac de Rome et l’invasion de la Corse et de la Sardaigne.

Venons-en ici à nos trois martyrs.

  • Armogastus, un comte (certains en ont fait même un évêque) fut la proie des bourreaux. On lui serra les jambes et le front avec des cordes, mais en élevant les yeux pour invoquer la force de Dieu, il desserrait ces cordes, comme si elles n’existaient pas. On suspendit Armogastus par un pied et, impatient, le fils de Genséric ordonna de le décapiter. Mais un prêtre arien qui se trouvait là, voulant empêcher Armogastus de mériter la couronne glorieuse de martyr, suggéra de l’envoyer plutôt aux mines de Byzacène : en réalité, on l’envoya garder les vaches près de Carthage. C’est là qu’il mourut.
  • Archinimus, originaire de Mascula (Numidie, auj. Khenchela, Algérie), fut également insensible aux invitations et aux tortures qu’il subit. Le roi, qui ne voulait pas lui faire l’honneur d’être un glorieux martyr, demanda aux bourreaux d’alléger seulement les tortures, mais les Chrétiens l’honorèrent également comme martyr.
  • Saturninus était l’intendant de la maison d’Hunéric. On sut qu’il combattait l’arianisme avec énergie. On chercha à le faire apostasier par des promesses d’abord, par des menaces ensuite, par les suppliques enfin de son épouse et de ses enfants, rien n’y fit ; on lui retira tous ses biens, on lui fit subir divers supplices et on finit par le chasser, avec ordre de ne pas paraître en public. On ne sait même pas où et quand il mourut, abandonné, pauvre, mais riche de sa fidélité à Dieu.

Les trois Martyrs dont on vient de parler, moururent bien probablement en 462, mais pas le même jour, comme on s’en rend compte. Ayant été associés dans la mort dans des circonstances similaires, ils furent par l’Eglise unis en une même commémoration, et avec le titre de martyrs, que leur fidélité leur avait bien mérité.

Saints Armogastus, Archinimus, Saturninus sont commémorés le 29 mars dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens