Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 07:58

Phocas le jardinier

† 303

 

Sur s.Phocas, les avis ne sont pas concordants, quoique les légendes pourraient sans doute s’accorder.

Phocas, donc, naquit à Sinope (auj. Sinop, Turquie N) de Pamphilios et Maria.

Peu après son baptême, il reçut la grâce d’accomplir des miracles et amena beaucoup de païens au Christ.

Il était jardinier, disent les uns ; il fut appelé à devenir évêque, disent les autres. Mais y a-t-il un inconvénient à ce qu’un évêque s’occupe de son jardin et qu’il vive du fruit de sa culture ? S.Paul dit bien clairement que Si quelqu’un ne veut travailler, qu’il ne mange pas non plus (2 Th 3:10).

Ses récoltes étaient apparemment suffisantes pour nourrir aussi les pauvres, à moins qu’il ait eu le don de la multiplication des pains et des légumes.

Un soir, Phocas eut la révélation qu’il allait boire à la coupe du Seigneur. En effet, des soldats se présentèrent, qui cherchaient un certain Phocas. 

Phocas commença par les recevoir très amicalement, leur offrit le repas et les installa pour la nuit. Ensuite il creusa sa tombe. Au matin, il révéla son identité aux soldats qui, frappés de sa bonté, voulaient rep7artir et dire à leur chef qu’ils n’avaient pas trouvé Phocas, mais Phocas insista, leur démontrant qu’ils avaient tout intérêt à obéir à leur chef.

Les soldats alors le décapitèrent et l’enterrèrent dans la tombe toute prête. Ce pouvait être en 303.

Dans une autre version, Phocas est présenté au gouverneur Africanus qui, ayant blasphémé le nom du Christ et fait torturer Phocas, mourut brusquement dans un tremblement de terre. L’épouse du gouverneur supplia Phocas, qui le ressuscita.

Le fait fut rapporté à l’empereur qui, irrité au plus haut point, se fit amener Phocas, le fit écorcher vif et précipiter dans un bain d’eau brûlante, où mourut Phocas.

De nombreux miracles eurent lieu encore après la mort de Phocas.

Par allusion à son nom (qui signifie phoque en grec), les marins ont coutume, dit-on, de mettre de côté la portion de s.Phocas,  consistant en une portion de nourriture vendue à un passager ; le prix en est remis au capitaine qui, au port, remet l’argent aux pauvres en action de grâce pour être rentré sain et sauf avec son équipage. 

La bonté de Phocas peut certainement expliquer l’immense culte qu’on lui voua. Mais s’il fut si célèbre, on s’étonne qu’il n’y ait aucun témoignage plus solide, de la part de ses diocésains, au sujet de son épiscopat et même qu’on ait laissé sa tombe dans son jardin, sans aucune cérémonie.

Saint Phocas le jardinier est commémoré le 5 mars dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens