Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 06:31

Satyrus, Saturninus, Revocatus et Secundinus de Carthage

† 203

 

Au même lieu et à la même date où furent martyrisées Perpétue et Félicité, furent immolés aussi quatre jeunes catéchumènes : Satyrus, Saturninus, Revocatus et Secundinus.

Tout ce qu’on sait et qui va suivre, a été décrit par sainte Perpétue elle-même.

Saturninus, Revocatus et Secundinus furent arrêtés et mis en prison avec Perpétue et Félicité. Satyrus se joignit spontanément à eux tous, pour en partager le sort.

Dans la prison, Perpétue eut la vision d’une grande échelle qui montait au Ciel, où Satyrus monta le premier.

Arriva le jour où tous les prisonniers furent amenés sur la place du forum : ils furent condamnés aux bêtes.

Satyrus eut à son tour une vision, dans laquelle il voyait quatre anges qui conduisaient les Martyrs dans un magnifique jardin, où ils revirent d’autres Martyrs nommés Iocundus, Saturninus, Artaxes, Quintus. Ils se virent revêtus d’une belle robe blanche. Ils virent ensuite les vingt-quatre Vieillards (cf. Ap 4:10).

Secundinus mourut le premier, mais en prison.

La veille du martyre, on servit aux prisonniers un dernier repas, en présence de beaucoup de curieux. Satyrus les interpella : N’aurez-vous pas assez de demain pour nous observer ? Aujourd’hui, vous vous montrez touchés de notre sort, et demain vous applaudirez à notre mort. Remarquez bien nos visages, pour nous reconnaître au jour du jugement. Ces paroles fortes firent partir bien des gens, mais beaucoup restèrent pour recevoir les premiers éléments de la Foi.

Le jour venu, on les conduisit à l’amphithéâtre. On voulait revêtir les hommes du manteau des prêtres de Saturne, les femmes de la bandelette des prêtresses de Cérès, qu’ils refusèrent tous.

Revocatus, Saturninus et Satyrus furent introduits dans l’amphithéâtre ; ils menaçaient le peuple du geste et de la voix ; au procurateur Hilarianus, ils dirent : Tu nous as jugés en ce monde, mais Dieu te jugera à son tour. Pour cette audace, ils furent flagellés.

Saturninus et Revocatus furent alors attaqués par un léopard, puis traînés et déchirés par un ours.

Satyrus, de son côté, craignait beaucoup l’attaque d’un ours et préférait qu’un coup de dent du léopard le fît mourir sans tarder ; on lâcha contre lui d’abord un sanglier, qui se retourna contre le piqueur et lui ouvrit le ventre, sans rien faire à Satyrus ; un ours ne se dérangea même pas.

Satyrus se retira sous un portique, où ses paroles encouragèrent un certain Pudens à se convertir. Puis il retourna dans l’arène, où enfin, selon son désir, un léopard lui donna un violent coup de dent, qui le fit saigner abondamment.

Ensuite, à la demande du peuple surexcité par tout ce sang, on rappela les prisonniers tout ensanglantés. Satyrus était mourant.

Parvenus au centre de l’arène, ils furent égorgés tandis qu’ils s’embrassaient fraternellement, unis dans la foi, dans le combat et la mort, et dans la gloire du Ciel.

Saints Satyrus, Saturninus, Revocatus et Secundinus de Carthage sont commémorés le 7 mars dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens