Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 00:16

Shahdost de Séleucie

† 342

 

Sadoth (ou Sciadhustes, «ami du roi») était prêtre dans le diocèse de Séleucie-Ctésiphon (sud de Bagdad, Irak).

En 325, le onzième évêque de ce siège était Shimun Bar Sabba’e (v. 17 avril) qui, ne pouvant se rendre au concile de Nicée, y envoya son prêtre Shahdost (habituellement écrit chez nous Sadoth).

Au retour, celui-ci lui apportait la décision prise durant ce concile, de nommer Shimun métropolitain pour toute la Perse.

Shimun fut martyrisé en 341. On lui donna comme successeur Sadoth.

Au printemps de 342, Sadoth eut une vision dont il fit part à son clergé ; il le convoqua avec la discrétion nécessaire car la persécution sévissait encore, et leur dit ceci : 

La nuit dernière, j’ai vu en songe une échelle brillante dont le sommet atteignait le ciel. Tout en haut se tenait l’évêque Shimun, environné de gloire ; quant à moi, j’étais à terre tout en bas. ‘Sadoth, me dit-il d’un ton qui exprimait son bonheur et sa joie, monte jusqu’à moi, ne crains rien, je suis monté hier, à ton tour aujourd’hui !’ J’ai cru comprendre dès lors que j’étais appelé à confesser le Christ ; l’an passé, Shimun a subi le martyre, je dois le subir cette année et être livré à la mort.

Quand le roi Sapor arriva à Séleucie, il se fit amener Sadoth avec cent-vingt-huit membres de son clergé, prêtres, diacres, moines, vierges, qu’il fit charger de chaînes et jeter en prison, pendant cinq mois.

Pendant cette longue détention, les gardiens ne cessaient de les tourmenter, et de les inviter à adorer le soleil. 

A la fin, le roi prononça contre eux la sentence de mort, que tous les prisonniers reçurent avec l’expression de la plus grande joie.

Sur le chemin qui les conduisait au supplice, ils chantaient le verset du psaume : Juge-moi, Seigneur, sépare ma cause de la nation impie ; arrache-moi de l’homme inique et fourbe, car c’est toi qui es le Dieu de mon refuge (Ps 42:1-2). Sur le lieu du supplice, le chant continuait et ne s’acheva qu’avec la mort du dernier martyr.

Sadoth fut conduit en une autre localité, Beth Lapat (plus tard Gundishapur, proche de Shahabad et Dezfoul, province du Khouzistan en Iran SW), ce qui représente une distance d’environ cinq cents kilomètres, que l’évêque n’a certainement pas parcourus dans un carosse confortable. 

C’est donc là qu’il fut décapité, en l’an 342.

Saint Sadoth de Séleucie est commémoré le 18 février dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens