Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2017 6 17 /06 /juin /2017 12:45

Hypatios de Bithynie

366-446

 

Hypathios serait né vers 366 en Phrygie (Asie Mineure, act. Turquie W), d’un père fort lettré qui pensait l’orienter vers la rhétorique.

Mais le jeune homme avait bien autre chose en tête : se consacrer à Dieu. Ce n’était pas du tout pour plaire au papa, qui le fouetta d’importance. Le garçon s’enfuit, loin, jusqu’en Thrace (Grèce N).

Il se fit berger. En gardant le troupeau, il chantait. Un moine le remarqua, lui enseigna la psalmodie ; Hypatios devint chantre dans l’église.

Déjà, il savait se priver de vin, contrairement à d’autres chantres. Puis le désir de la solitude le reprit et il rejoignit un certain Ionas : ce fut là le début d’un nouveau monastère où affluèrent les vocations. Un jour où le monastère fut assailli par les Huns, toute la communauté se défendit et repoussa l’ennemi.

Mais les Barbares avaient dévasté le pays ; Hypatios et Ionas allèrent demander des subsides à Constantinople. On ne connaît pas l’issue de cette démarche, mais l’histoire affirme qu’Hypatios y rencontra son vieux père et que ces retrouvailles furent émouvantes. 

Hypatios alors se déplaça à Chalcédoine (Bythinie, act. Turquie NW), et s’installa dans les ruines d’un ancien monastère, fondé par un certain Rufin. Ce bâtiment Rufinien, comme on l’appelait, était soi-disant hanté, mais les diablotins, s’ils y étaient, ne résistèrent pas longtemps à la sainteté d’Hypatios

Une sainte femme voulut éprouver la sainteté du nouveau venu ; elle s’approcha et lui demanda si elle pouvait habiter avec lui ; et Hypatios de lui rétorquer : Loin de moi, Satan ! (cf. Mt 4:10 ; 16:23 ; Mc 8:33). La brave femme fut convaincue et apporta par la suite des vivres à l’ermite.

Le Rufinien se remplit bientôt de nouvelles recrues. Hypatios fut leur supérieur.

Il prit ouvertement parti pour la Doctrine de l’Eglise, contre Nestorius. Notons aussi qu’il s’opposa vigoureusement à la reprise des jeux olympiques, y voyant un retour au paganisme : essayons ici, pour une fois, de réfléchir à ce qu’est devenu le sport pour beaucoup, une sorte de nouvelle religion qui a envahi nos vies, et vidé nos églises le dimanche.

Hypatios fut célèbre par les dons de prophétie et des miracles ; sa prière éloignait les animaux nuisibles.

Allons au devant du Seigneur avec des louanges (Ps 94:2), furent ses derniers mots, le 17 juin 446.

Saint Hypatios de Bithynie est commémoré le 17 juin dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie H
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens