Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 21:26

Vincent L’Hénoret

1921-1961

 

Vincent naquit le 12 mars 1921 à Pont-l’Abbé (Finistère), dans une famille très chrétienne de quatorze enfants.

Après avoir fréquenté le collège de sa ville, il entra au juniorat des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée (OMI), à Pontmain, pour ses études secondaires, de 1933 à 1940.

A Pontmain encore, il fit le noviciat.

Tous les Français ne connaissent pas le sanctuaire de Pontmain, où la Sainte Vierge vint demander à des enfants de prier : peu après finit la guerre de 1870.

Vincent n’était certes pas le meilleur élève, au point de se décourager parfois, mais il était doux, surnaturel, dévoué, nota son maître des novices. 

Durant la guerre, il étudia la philosophie et la théologie à La Brosse-Montceaux, cette localité où, en 1944, furent sommairement exécutés cinq membres de la communauté, dont deux de la promotion de Vincent. Lui-même fut ensuite déporté à Compiègne et, heureusement, bientôt libéré par les Alliés.

En 1946, il fut ordonné prêtre et, pour éviter l’anglais, se proposa pour la mission du Laos ou celle du Tchad, affirmant humblement que ses moyens intellectuels ne sont pas à la même hauteur que sa santé.

En mai 1947, on lui annonça qu’il irait au Cameroun, mais le 10 août, il apprit qu’il irait au Laos.

A Kangsadok, il apprit la langue et les coutumes laotiennes. Certains ont dit qu’il parlait laotien mieux que tous les autres missionnaires. Il sera ensuite à Nong Bua, puis à Paksane.

En 1956, après un petit congé en France, l’unique qu’il prendra, il fit partie de l’équipe de Xieng Khouang, et son poste sera Ban Ban (auj. Muang Kham). Une de ses préoccupations fut d’extirper de la population l’habitude de sacrifier aux «esprits».

Fin 1960, s’installa à Sam Neua le régime dissident communiste, obligeant la population aux réunions répétées ; le père Vincent devait pour chaque déplacement demander un laissez-passer.

Le mercredi 10 mai 1961, le père Vincent alla célébrer la messe de l’Ascension à Ban Na Thoum, à sept kilomètres, et pensait être de retour le lendemain à Ban Ban, jour de l’Ascension.

Le jeudi 11, il quitta Ban Na Thoum à bicyclette ; il fut arrêté par des hommes de la guérilla qui, voyant son laissez-passer, feignirent de le laisser continuer, mais ils l’abattirent un peu plus loin.

L’église de Na Thoum fut ensuite détruite.

Vincent L’Hénoret, béatifié le 10 décembre 2016, sera commémoré le 11 mai dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens