Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 15:08

Gurias et Samonas d’Edesse
† 306

Ce n’est qu’en 313 que l’empereur Constantin proclamerait la paix et la liberté du culte pour tous les Chrétiens.
En 306, les empereurs Galère et Maximien sévissaient contre les Chrétiens.
La ville d’Edesse prendra le nom de Urfa quand elle tombera aux mains des Ottomans en 1637 et récemment sera rebaptisée Şanlıurfa après la Première Guerre mondiale et le tristement célèbre génocide arménien. Habitée principalement par des Kurdes, ceux-ci l’appellent actuellement Riha.
Gurias vivait en ascète auprès d’Edesse, il était âgé ; Samonas était un bon chrétien d’un village voisin. C’étaient deux amis.
Ils furent tous les deux arrêtés et comparurent devant le préfet Musianus. Ils eurent à endurer divers supplices : on les battit, on les suspendit par une main avec un poids aux pieds, pendant plusieurs heures. On les jeta en prison pendant trois mois et demi, sans lumière et très mal nourris. Puis eut lieu un nouvel interrogatoire.
Gurias, vieux et malade, fut exempté de la question où il aurait pu succomber ; Samonas fut torturé épouvantablement : les coups s’abattirent sur lui, il eut une rotule cassée et ne pouvait plus se déplacer.
On les suspendit par les pieds.
Au milieu de ses tortures, Samonas improvisa une belle prière, qu’un témoin recueillit : 
Seigneur mon Dieu, contre la volonté de qui pas même un moineau ne peut être pris ! Toi qui as rendu David plus fort que les lions et as accordé à ce fils d’Abraham de vaincre la torture des flammes ! Toi qui connais la faiblesse de notre nature : regarde l’épreuve qui se dresse devant nous. Notre adversaire s’efforce de nous ravir, nous qui sommes le travail de tes mains, pour nous priver de ta gloire. Dirige vers nous ton regard compatissant, maintiens en nous la lumière inextinguible de tes commandements, guide nos pas avec ta lumière et rends-nous dignes de ton royaume, toi qui es béni d’âge en âge.
Quelques jours après, le préfet ordonna de les décapiter tous les deux, de nuit, hors de la ville. On fut obligé de les porter au lieu de l’exécution, tant on les avait malmenés précédemment.
C’était le 15 novembre 306.
Six ans plus tard devait à son tour offrir sa vie le diacre Habib (v. 2 septembre).
Les reliques des trois martyrs Gurias, Samonas et Habib disparurent lorsque Zenghi reprit Edesse aux chrétiens en 1144.
Le Martyrologe Romain mentionne les saints Gurias et Samonas d’Edesse au 15 novembre.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie G
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8500 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1. Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. 2. Papes. 3. Saints du Calendrier Romain. 4. Les Saints et Bienheureux reconnus depuis le 12e siècle (sauf 2017). 5. Les Saints et Bienheureux des siècles VI-XI. 6. (en cours) : Les Saints et Bienheureux des siècles II-V. 7. (mise à jour) : Bienheureux et Saints proclamés en 2017. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens