Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 août 2018 2 21 /08 /août /2018 10:54

Àngel Dolcet Agustì

1914-1936

 

Né le 5 septembre 1914 à Soses (Lleida), Ángel était le fils unique de Miguel et Rosa, qui le firent baptiser le 13 septembre suivant.

A dix ans, il commença des études au postulat clarétain de Cervera, mais le travail intellectuel n’était pas facile pour lui. En 1929, il commença le noviciat à Vic et fit la profession comme frère convers en 1930.

Il fut envoyé à Cervera, puis à Vic, comme cordonnier.

Quand se déchaîna la guerre civile de 1936, la maison et l’église des Clarétains de Vic furent incendiées. Le frère Àngel chercha à retourner chez les siens et demanda des papiers en règle aux autorités. Avec un Confrère, il gagna Barcelone. Là, ils apprirent qu’il n’était pas nécessaire d’avoir un sauf-conduit s’ils prenaient un train ou un autocar, de sorte qu’ils déchirèrent leurs papiers, car on y avait écrit qu’ils étaient religieux. Le 4 août, ils se mirent en voyage, l’un par le train pour Lleida, l’autre par l’autobus.

En arrivant à Lleida, le 7 août, le frère Àngel fut contrôlé. Il portait une lettre d’un Père à remettre à une famille, dont certaines expressions donnaient à comprendre qu’Àngel était un Religieux. On le mit immédiatement en prison - où il retrouva d’autres Religieux.

Il fut du nombre des Clarétains incarcérés à Lleida, le 21 juillet 1936 : les pères Llosés, Morell et Albi, et le frère Garriga (v. ce même jour).

Les prisonniers de Lleida furent à un moment donné plus de six cents, entassés et serrés, au milieu des outrages et de toutes sortes de mauvais traitements de la part des révolutionnaires.

Le frère Àngel fut déplacé dans la salle des séminaristes : se sachant condamné, il leur remit tout ce qu’il pouvait, leur demandant de le donner aux pauvres - s’ils étaient libérés : quelques pièces, sa veste, ses chaussures ; il allait vers la mort à moitié dévêtu, les miliciens lui ayant affirmé qu’il n’avait pas besoin de vêtements pour le voyage qu’il avait à faire.

On a dit que, le 20 août au soir, lorsque furent «convoqués» les prêtres et les religieux, plusieurs laïques s’avancèrent en changeant leur nom, cherchant à prendre la place des prêtres, de sorte que ceux-ci pourraient rester parmi les prisonniers survivants et les assister spirituellement ; mais cette héroîque manœuvre n’aboutit pas.

Àngel et les quatre autres Confrères furent appelés au soir du 20 août : en quittant la prison, ils dirent à ceux qui restaient : A Dieu ! Toujours joyeux ! Vive le Christ Roi ! et ils furent emmenés au cimetière de Lleida ; en route, ils chantaient les antiennes à la Sainte Vierge : Salve Regina… Ave maris Stella… Magnificat… Il paraît que les bourreaux, se rendant compte du crime qu’ils allaient commettre, auraient cherché à faire route vers Barcelone (en délivrant les Religieux), mais que, rencontrant un groupe de deux cents miliciens, ils furent contraints de se diriger vers le cimetière.

Les cinq Religieux furent fusillés au petit matin.

Martyrisé le 21 août 1936, béatifié en 2017, Àngel Dolcet Agustì sera mentionné dans le Martyrologe Romain au 21 août.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens