Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2018 3 15 /08 /août /2018 07:27

Joan Prats Gibert

1903-1936

 

Né le 26 octobre 1903 à Selva del Camp (Tarragone), Joan fut baptisé le 1. novembre suivant, en la fête de Tous les Saints, et confirmé en 1909. Il était le sixième des huit enfants de Antonio et Milagros.

Enfant de chœur, il lui arrivait d’aller à l’église très tôt le matin, avec sa sœur María.

En 1916, il entra au postulat clarétain de Barbastro, puis à celui de Vich. Il fit le noviciat à Cervera, qui s’acheva avec la profession le 15 août 1921.

Il fit les études de philosophie à Cervera et y commença aussi la théologie ; il continua au séminaire de Barbastro, puis à celui de Vich, où il était aussi organiste.

Des appréciations de ses supérieurs, on remarqua que Joan tenait beaucoup à sa vocation sacerdotale et missionnaire, qu’il parlait bien, qu’il avait une imagination vive, et qu’il n’était pas toujours à l’heure…

Joan reçut tous les ordres dans l’année 1928. On rappellera seulement qu’il reçut le diaconat des mains d’un évêque du Mexique, exilé par le gouvernement de Calles. Joan fut ordonné prêtre en décembre 1928.

En 1929, il eut la faveur d’être exempté du service militaire. On l’envoya passer la licence de Droit à Rome (qu’il eut avec la deuxième meilleure note) et qu’il compléta avec la thèse de doctorat en 1932.

Son père lui suggérait d’attendre que la situation en Espagne s’arrangeât, mais Joan rentra au pays dès septembre 1932. Il gagna Cervera, où il devait enseigner le droit canon, tout en continuant des études à propos du droit catalan. Il se déplaça aussi à Barcelone pour traduire en italien le récit d’un miracle attribué au fondateur des Clarétains, Mgr Antonio María Claret (v. 24 octobre). Il faisait aussi des traductions d’articles italiens en catalan.

En 1934, moururent ses deux sœurs María et Dolores, et son père en 1935.

Le 21 juillet 1936, il fallut évacuer la maison de Cervera. Le p.Prats s’achemina vers plusieurs localités et espérait gagner La Selva del Camp, pour y retrouver sa mère et sa sœur, mais il dut s’arrêter à Viñalets, avec deux autres Frères convers. Là, des parents purent le rejoindre, mais hésitèrent à emmener les trois Religieux, par peur d’être découverts. On conseilla au p.Prats de se déguiser en mendiant, mais il préféra se faire passer pour un domestique et rester là en attendant la volonté de Dieu. Les parents repartirent donc le 9 août. On suppose que c’est leur chauffeur qui dénonça le p.Prats.

De fait, des envoyés du Comité vinrent l’arrêter le matin du 15 août (anniversaire de sa profession en 1921). On l’embarqua. En chemin, les envoyés s’arrêtèrent pour manger, mais le Père se sentait mal et vomissait ; l’un d’eux lui lança : Ça se voit, qu’il se sent mal, mais ça va vite lui passer !

Arrivés à San Guim, ils firent subir un interrogatoire au Père, qui leur demanda d’être transféré au Comité de La Selva ; ils lui dirent qu’il fallait payer ; le Père leur répondit qu’il avait de l’argent à Viñalets : on y retourna, le Père distribua l’argent et fut reconduit à San Guim. On le trompa en lui disant qu’on allait le conduire à La Selva : à Montmaneu, on s’arrêta et on fusilla le Père, puis on fit brûler son corps. Le chef de la troupe s’évanouit alors, tandis que les autres arrosèrent cela à grands coups de bouteilles d’alcool. Le père Prats allait sur ses trente-trois ans.

Tandis que différents articles datent ce martyre au 17 août, les relations de la congrégation clarétaine parlent du 15 août, date apparemment préférable.

Martyrisé le 15 août 1936 et béatifié en 2017, Joan Prats Gibert sera mentionné dans le Martyrologe Romain au 15 août.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens