Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2018 1 13 /08 /août /2018 10:11

José Ignacio Gordón de la Serna
1902-1936

Né le 13 octobre 1902 à Jerez de la Frontera (Cadix), baptisé deux jours après et confirmé en 1904, José Ignacio était le fils d’un négociant en vin, Luis Gonzaga, dont l’épouse était la fille du marquis d’Irún de Séville, Josefa de la Serna y Adorno, qui mourut en 1909. Cette personne était apparentée au roi d’Espagne Alfonso XIII.

José Ignacio fit ses études secondaires à Jerez, chez les Marianistes, puis commença celles de Droit à Madrid. Il faisait partie de l’association S.Louis-de-Gonzague.

En 1921 cependant, il cessa ces études pour entrer chez les Pères Clarétains. Il voulut vraiment «couper» avec la famille et demanda à être reçu dans une maison éloignée de Jerez ; ce fut Cervera.

Lui qui avait vécu dans l’aisance, il souffrit quelque peu du nouveau style de vie et du climat rigide de Cervera, mais il persévéra. Il acheva le noviciat et fit la profession en 1923. Commencèrent ensuite les études de philosophie à Cervera puis Solsona, puis celles de théologie de nouveau à Cervera (1925). 

De1927 à 1929, il reçut les Ordres mineurs et majeurs, et fut ordonné prêtre.

En 1930, il se trouvait encore à Cervera, lors d’une visite que fit le roi d’Espagne Alfonso XIII. Qui fut chargé de prononcer l’allocution de bienvenue, fut le p.Gordón, qui fut si éloquent que le roi l’appela et s’entretint un long moment avec lui. Et quand le roi s’étonna de sa présence dans cette maison religieuse, José Ignacio lui répondit : Je préfère ma soutane et ma vocation à tous les titres que j’ai pu hériter de mes origines.

En 1932, on le nomma supérieur à Játiva et de nouveau en 1934, mais il n’acheva pas son temps car, en 1936, il dut se réfugier à Valencia.

Il fut arrêté et mis en prison le 12 août 1936. Le soir, on lui servit un bon repas de pommes de terre avec viande, pain et eau, mais il n’y toucha presque pas. On l’appela à la nuit tombante, pour le soumettre à un pénible interrogatoire qui dura plus d’une heure. Vers minuit, on l’emmena avec deux autres prêtres. En descendant de voiture, il les embrassa et pria : Mon Jésus, je remets mon âme entre tes mains (cf. Ps 30:6). Il se dirigea vers les miliciens et leur dit : Je vous pardonne de tout mon cœur.

On éteignit les phares de la voiture et les coups partirent. Le père Gordón agonisa pendant vingt minutes, murmurant encore ô ma Mère ! Les bourreaux allumèrent un grand feu ; s’approchant du père, ils remarquèrent qu’il respirait encore et lui tirèrent le coup de grâce dans la tête.

Martyrisé le 13 août 1936 à Alboraya et béatifié en 2017, José Ignacio Gordón de la Serna sera mentionné dans le Martyrologe Romain au 13 août.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens