Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2018 5 31 /08 /août /2018 17:57

Julián Villanueva Olza
1869-1936

Né le 11 septembre 1869 à Villanueva de Araquil (Navarre), il fut porté le jour-même à l’église pour être baptisé ; ses parents s’appelaient Mariano et Micaela ; le papa était un brave ouvrier.

On ne sait pas comment grandit Julián ; à vingt-huit ans, il entra au noviciat des Pères clarétains de Cervera (1897) et y fit la profession l’année suivante.

Excellent religieux, c’était aussi un excellent farceur. Et on lui confia la cuisine.

On eut besoin de lui dans des communautés d’Amérique latine ; en 1900, il était au Chili : Santiago, Antofagasta, Valparaíso, Curicó.

En 1921, il revint en Espagne : Cervera, Vic (1924), Solsona (1927), puis de nouveau à Vic et Solsona, où il fut alors cordonnier.

Au soir du 21 juillet 1936, puisqu’il fallait évacuer la maison sans attendre, le Frère se réfugia avec d’autres membres de la communauté dans une propriété d’amis, où une petite chapelle leur permettait de célébrer la Messe. Le Frère communiait chaque jour ; il priait le chapelet à genoux. Il se préparait au martyre. Avec d’autres Confrères, il rendait divers services dans la propriété. 

Les miliciens passèrent plusieurs fois ; vers la mi-août, ils détruisirent l’autel de la petite chapelle et brûlèrent crucifix et sainte images. A leurs questions, le frère Julián leur répondit : Je suis religieux, et de Navarre ; vous pouvez me tuer, je désire le martyre… Vous pouvez être certains que, en quarante années de vie religieuse, j’ai toujours vécu de mon travail et que je me suis gagné le pain… Et ces chaussures que je porte, c’est mon travail aussi.

Les miliciens repartirent, mais pour peu de temps. A la suite de ces événements, tous les Confrères se cachèrent dans les bois, le Frère Julián , à cause de son âge, resta dans la maison. C’est là qu’il fut arrêté dans la soirée du 1. septembre. Les miliciens le maltraitèrent à tel point que le Frère dut leur dire : Au nom de Dieu, ça suffit !

Ils l’emmenèrent à une vingtaine de kilomètres de Solsona. Au moment de le fusiller, ils le déshabillèrent entièrement et lui firent creuser sa tombe. Le Frère put tout de même garder sur lui le chapelet et le reliquaire du Père Claret, leur Fondateur (v. 24 octobre). Il s’agenouilla, pria en pardonnant à ses bourreaux, et mourut de plusieurs balles dans la tête.

Martyrisé le 1.septembre 1936 et béatifié en 2017, Julián Villanueva Olza sera mentionné dans le Martyrologe Romain au 1. septembre.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens