Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 août 2018 4 16 /08 /août /2018 14:29

Julio Aramendía Urquía

1900-1936

 

Né le 5 décembre 1900 à Ovanos (Navarre) et baptisé le jour-même, Julio était un des nombreux enfants d’un ouvrier, Florencio, et de Agustina, des parents très chrétiens.

Un des «jeux» de Julio fut d’organiser des «cérémonies» religieuses ; grandissant, il fut présenté aux Pères clarétains de Pamplona.

En 1912, il commença la postulat de Santo Domingo de la Calzada, en 1916 le noviciat à Segovia, la philosophie en 1917 à Beire, enfin la théologie à Santo Domingo de la Calzada en 1920.

Ordonné prêtre en 1925, il était devenu spécialiste en ascétique et mystique, pour avoir lu quantité de Vies de Saints.

Il fut envoyé comme professeur à Segovia, puis en 1927 à San Sebastián.

En 1928, il demanda à être admis à la chartreuse de Montealegre, mais sa santé ne le lui permit pas. Il revint à Ségovie puis à Santo Domingo pour enseigner l’Histoire de l’Eglise et la Patrologie. Il écrivit plusieurs articles sur le Fondateur (s.Antonio María Claret, v. 24 octobre), qui lui valurent une certaine notoriété. Il avait en tête plusieurs projets, qui nécessitaient un gros travail aux archives de Vich. Il y accumula beaucoup de notes, qui allaient être toutes brûlées par les révolutionnaires.

Cette révolution le surprit à Vich en juillet 1936. Le 20 juillet, il alla se réfugier avec le p.Puigdessens chez la sœur de celui-ci. Le 21 au soir, leur couvent était en flammes. Les 23 et 25, les deux Pères purent encore célébrer la messe dans une paroisse voisine, mais on les dénonça. Une douzaine de miliciens leur tomba dessus l’après-midi du 25, pour un «contrôle» ; on conseilla aux Pères de changer de vie, qu’ils avaient suffisamment trompé le monde avec des messes et des sermons. Sur le moment, on les laissa, avec toutefois l’ordre de ne pas sortir sans en informer le Comité.

Arriva la nouvelle qu’on avait brûlé le saint corps du Fondateur, et le p.Aramendía voulut aller sur place s’en convaincre : on le persuada avec difficulté de ne surtout pas sortir.

Le 17 août à une heure du matin, survint une patrouille ; les pères durent suivre les hommes, à pied, les fusils pointés sur eux, jusqu’au siège du Comité puis hors de la ville, où on les fusilla.

Martyrisé le 17 août 1936 à Vich et béatifié en 2017, Julio Aramendía Urquía sera mentionné dans le Martyrologe Romain au 17 août.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens