Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2018 6 11 /08 /août /2018 18:00

Felipe Basauri Altube

1881-1936

 

Né le 16 mars 1881 à Bilbao, de Pedro et Juana qui le firent baptiser dès le lendemain, Felipe épousa Justina Ortiz Elorrio, qui eut deux filles : Isabel et Julia Adelaida. L’épouse de Felipe mourut et celui-ci s’installa au 31 rue Fernández de la Hoz à Madrid avec ses deux filles, menant une vie toute simple et profondément chrétienne, dans l’amour de Dieu et du prochain.

Il faisait partie de l’Association des Enfants de Marie, le tiers-ordre des Pères lazaristes et des Filles de la Charité, qui géraient un grand sanctuaire marial à Madrid. Des laïques comme Felipe étaient évidemment poursuivis par les révolutionnaires marxistes, lors de la guerre civile.

Le 10 août 1936, le boulanger d’en-face de l’appartement de Felipe, l’avertit par téléphone qu’il avait entendu des gens parler d’un réactionnaire habitant au n° 31. Felipe remercia pour l’information, mais jugeant qu’il n’avait rien à se reprocher, il pensa qu’il n’avait rien à craindre. Quelques heures plus tard, des miliciens vinrent l’enlever et le conduisirent à la tchéka toute proche, installée dans le couvent des Servantes du Sacré-Cœur.

Plusieurs autres membres laïcs se trouvaient là aussi. Ils furent emmenés au Cuartel de la Montaña, où ils furent fusillés.

La date reste très imprécise : on a supposé que le martyre de Felipe eut lieu le 12 août 1936, deux jours après son arrestation, comme cela arrivait généralement. D’ailleurs, Felipe n’a plus été revu ensuite. On a parlé aussi du 18 août et du 23 octobre, cette dernière date étant celle du martyre de deux prêtres et cinq frères lazaristes (v. José María Fernández Sánchez).

Béatifié en 2017, Felipe Basauri Altube risque d’être mentionné dans le Martyrologe Romain au 23 octobre, mais la date du 12 août, choisie ici, conviendrait mieux.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens