Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2018 1 26 /11 /novembre /2018 23:25

Miguel Aguado Camarillo
1903-1936

Né le 7 février 1903 à Humanes (Guadalajara) de Dionisio et Práxedes, il fut baptisé le 15 février suivant.

Il épousa María Merino Guisado, qui mit au monde quatre enfants : Ángeles, Carmen, Miguel et Gloria.  L’ainé avait six ans en 1936, la plus jeune six mois.

Miguel était un ouvrier très modeste qui travaillait au rechapage des pneus, mais c’était en même temps un Chrétien profondément ancré dans la Foi ; il appartenait à plusieurs associations, dont celle des Adorateurs Nocturnes ; il était aussi Chevalier de l’Immaculée.

Il allait à la messe tous les matins, et c’est pour cela qu’il fut dénoncé comme catholique aux révolutionnaires en 1936. Arrêté le 29 octobre, conduit au commissariat de Buenavista, il fut jeté deux jours plus tard dans la prison Modelo de Madrid. Son épouse, courageusement, bravait les insultes et les grossièretés pour venir le voir chaque jour avec ses quatre enfants. 

Le 16 novembre, on le transféra à une autre prison, celle de Porlier, où il fut inscrit sur la liste des condamnés du 26 novembre. Le soir, on «libéra» vingt-six prisonniers, qui furent conduits à Paracuellos de Jarama, aux environs de Madrid.

Miguel avait trente-trois ans. Son épouse María, qui en avait trente, éleva ses quatre bambins avec une foi courageuse et exemplaire. Chaque soir, elle les faisait prier pour leur papa et aussi pour l’assassin, pour sa conversion et pour qu’il aille au Ciel.

Martyrisé le 27 novembre 1936, Miguel fut béatifié le 11 novembre 2017 : sa fille Carmen mourut ce même 11 novembre, deux ans plus tôt.

Il est heureux de noter que le 27 novembre est le jour anniversaire de l’apparition de la Sainte Vierge à sainte Catherine Labouré en 1830 (v. 31 décembre) ; c’est à ce jour que Miguel sera mentionné dans le Martyrologe.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens