Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2020 4 13 /02 /février /2020 11:37

Yi Yŏng-hŭi Magdalena

(Yi Yeong-heui Magdallena)

1808-1839

 

L'histoire de Magdallena tient vraiment de l'insolite.

Elle était née à Pongcheon (Seoul, Corée S).

Tandis que son père était un incroyant endurci, sa mère Hŏ Magdalena, sa soeur aînée Yi Barbara et sa tante Yi Theresa étaient de ferventes catholiques, et pratiquaient secrètement leur religion.

Comme son père voulait absolument la marier à un homme païen, Magdalena imagina un stratagème pour fuir de la maison.

Un jour que son père devait aller à Seoul, qui se trouvait à douze kilomètres de la maison, elle demanda à la servante de le suivre, et elle les aurait à son tour suivis à quelque distance.

En réalité, durant la nuit précédant le voyage, elle sortit dans la forêt proche, habillée avec de vieux habits, avec un paquet contenant ses habits habituels. Dans la forêt, elle se saigna suffisamment pour faire couler du sang à terre et sur ses habits, qu'elle déchira et éparpilla à droite et à gauche. Puis au matin, elle prit le chemin derrière son père, en suivant la servante.

Parvenue à Seoul, elle s'en vint chez sa tante Theresa, qui fut ébahie d'entendre son histoire.

Ce jour-là, toute la famille se mit à la recherche de Magdallena ; sa mère en particulier était très triste. Un des oncles chercha dans la forêt et trouva les morceaux de tissus tout tachés de sang et déchirés : il courut rejoindre le père de Magdallena à Seoul pour lui dire que sa fille avait été tuée par un tigre. Or à ce moment, Magdallena s'était cachée, car son père était justement chez la tante Theresa. En apprenant la mort de sa fille, le père s'évanouit : seule la tante Theresa savait la vérité, mais ne bronchait pas.

Puis le père envoya des chasseurs pour traquer le tigre dans la forêt. Trois mois passèrent, et toujours pas de Magdallena (ni de tigre). Mais quelqu'un parla, et la maman vint à savoir la vérité. Voyant qu'elle séchait ses larmes, le papa, étonné, lui demanda ce qui se passait ; et même, soupçonnant quelque chose, il lui promit de ne jamais plus s'opposer à la volonté de Magdalena, concernant son mariage.

Alors la maman raconta toute l'histoire. Heureux, le papa courut à Seoul chez la tante Theresa, où il retrouva sa chère fille saine et sauve. Il lui promit de ne plus insister pour la marier et lui permit de revenir tranquillement à Seoul.

Après cette histoire assez rocambolesque, la suite des événements rejoint ce qui fut dit à propos des quatre femmes, Rosa, Martha, Theresa et Magdallena.

Magdallena reçut la palme du martyre avec ses Compagnes le 20 juillet 1839.

Toutes furent béatifiées en 1925 et canonisées en 1984. Leur fête commune est au 20 septembre.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens