Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 00:00

U Se-yŏng Alexius

(U Se-yeong Alleksio)

1845-1866

 

Alexius était né en 1845 à Sŏhŭng (Hwanghae, Corée N), troisième enfant d’une riche famille noble.

Il reçut une éducation complète avec ses frères : très intelligent, il avait terminé ses études secondaires à seize ans.

A ce moment-là, le catéchiste Kim Ioannes lui parla de la religion catholique. Emballé, l’adolescent demanda à son père l’autorisation de recevoir le baptême, ce que son père lui refusa catégoriquement.

En secret, Alexius alla trouver Mgr Berneux dans un village éloigné, et l’évêque l’envoya vers le catéchiste Chŏng Marcus, pour recevoir l’instruction préliminaire au baptême.

En 1863, le jeune homme fut baptisé par Mgr Berneux lui-même, qui lui donna alors le nom de Alexius.

A son retour en famille, Alexius ne cacha pas sa foi, et fut très durement maltraité par les siens. Il supporta patiemment ces contradictions.

Puis il demanda à son père la permission de vivre séparément de la famille, ce que son père jugea en effet meilleur. Aussi Alexius s’en vint à Seoul, où il vécut chez Chŏng Marcus, priant avec ferveur pour la conversion de toute sa famille. Il s’occupa à traduire le catéchisme et fit imprimer les Douze Prières Fondamentales.

Peu à peu, le père d’Alexius, touché par la grâce, s’intéressa à cette Religion et voulut en savoir davantage. Alexius revint chez lui, et enseigna aux siens ce qu’il savait déjà de la religion catholique. Vingt personnes, de la famille d’Alexius et des voisins, furent conquis par sa parole et furent bientôt baptisés. Le fait devint suffisamment notoire dans la région, pour que toute la famille dût se déplacer à Nonjae (Pyŏngyang).

Au moment du Nouvel An lunaire 1866, Alexius vint offrir ses vœux à Marcus. A ce moment-là, la police attaqua le village et arrêta tous les Catholiques, y compris Alexius.

Le pauvre garçon n’eut pas la constance de proclamer sa foi (ou bien, selon une autre source, fut contraint d’apostasier) et fut relâché. Mais il s’en repentit immédiatement et commença à jeûner pour faire pénitence. Il brûla tout ce qu’il avait et vint demander pardon aux pieds de Mgr Berneux qui était en prison : il demanda pardon d’avoir renié Dieu à Pyŏngyang, d’avoir été de ceux qui battirent à mort le catéchiste Yu Chŏng-nyul Petrus et le traînèrent dans la rivière, le 17 février précédent.

Ayant reçu l’absolution, il fut à nouveau arrêté et soumis aux tortures, qu’il supporta cette fois-ci courageusement et sans renier sa foi. Jusqu’à la fin, ses bourreaux cherchèrent à le faire apostasier, mais n’y réussirent pas.

Alexius fut décapité à Saenamt’ŏ (Seoul), le 11 mars 1866 ; il n’avait pas vingt-deux ans. Le même jour, et peut-être au même moment, fut décapité aussi le catéchiste Chŏng Ŭi-bae Marcus.

Il fait partie des cent-trois Martyrs coréens, béatifiés en 1968, canonisés en 1984, et fêtés le 20 septembre.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens