Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 23:00

 

Carlo Domenico Cristofori

1631-1699

 

Carlo était né le 17 novembre 1631 à Villotta (Aviano, Pordenone, Italie nord-est), de Marco Pasquale et Rosa Zanoni, de bonnes conditions.

Après l’école d’Aviano, il étudia auprès de son oncle prêtre à San Leonardo puis, de 1643 à 1647, au collège des Jésuites de Gorizia.

Emu par les bruits concernant la Guerre de Candia (entre Venise et les Turcs à propos de l’île de Crète), il voulut se «rendre utile» en allant montrer sa foi en face des Musulmans, quitte à y subir le martyre.

Mais en attendant un navire, il fut hébergé chez les pères Capucins de Capodistria, où finalement il préféra quitter le monde.

Entré au noviciat de Conegliano en 1648, il fit la première profession en 1649, avec le nom de Marco d’Aviano.

En 1655, il fut ordonné prêtre ; en 1664, il fut habilité à prêcher.

En 1672 il fut élu gardien (supérieur) du couvent de Belluno, et en 1674 de celui d’Oderzo. Puis il se dédiera entièrement à la prédication, attirant les foules par ses grandes qualités de prédicateur.

En 1676, lors d’une prédication à Padoue, il donna sa bénédiction à une malade qui guérit instantanément : ce fut la confirmation de sa réputation de thaumaturge. Une autre guérison, du commandant en chef de l’armée autrichienne, lui valut une invitation à Vienne de la part de l’empereur Leopold 1er, dont il devint le conseiller spirituel et politique.

En 1683, sur la demande du pape, Marco convainquit l’empereur de reconstituer une Ligue contre les Turcs (Musulmans) qui menaçaient l’Europe. Marco put faire tomber les mutuelles suspicions entre les pays et cette Ligue fut constituée par l’Autriche-Hongrie, l’Espagne, le Portugal, la Pologne, ainsi que les républiques italiennes de Florence, Gênes et Venise. Il faut noter que le «très chrétien» roi de France (Louis XIV), refusa de s’allier et même souhaitait la défaite de Vienne pour accroître le prestige français en Europe, mais nombreux furent les Français qui rejoignirent les rangs de Venise.

Le père Marco réussit aussi à convaincre l’empereur de laisser son (traditionnel) rival polonais, Jan III, commander les troupes. 

Le siège de Vienne avait commencé le 14 juillet 1683. Les troupes chrétiennes devaient engager la bataille le 12 septembre. Auparavant, le père Marco célébra la Messe sur le Kahlenberg (au-dessus de Vienne), galvanisant toutes les troupes avec ses mots en partie latins, en partie italiens, en partie allemands.

La victoire de la Ligue fut totale. Elle fut l’occasion de la création de la fête du Saint Nom de Marie, que nous célébrons toujours le 12 septembre.

Mais la victoire n’avait pas éloigné la présence turque. Le pape demanda à Marco, dès 1684, de réunir à nouveau une ligue chrétienne. On reprit Buda en 1685.

Après la mort du pape (1689), on entama des négotiations interminables avec les Turcs, de sorte que l’armée chrétienne ne s’aventura pas au-delà de la Hongrie. En 1697, le duc de Savoie reprit l’initiative et l’armée turque fut définitivement battue près de Zenta. Le traité de paix fut signé à Carlowitz en 1699.

Le père Marco mourut alors, le 13 août 1699, et fut béatifié en 2003.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens