Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 00:00

Caterina Volpicelli

1839-1894

 

Caterina naquit le 21 janvier 1839 à Naples, de Pietro et Teresa de Micheroux, qui appartenaient à la haute bourgeoisie napolitaine.

Après la première éducation domestique, selon les règles traditionnelles, elle fréquenta le Collège Royal.

La vie se passa dans l’aisance et Caterina cultiva le théâtre, la musique, la littérature. Après une forte crise, elle se sentit appelée à la vie religieuse.

Vers quinze ans, elle conçut une spéciale dévotion envers le Sacré-Cœur et entra dans le Tiers-Ordre franciscain.

En 1859, elle tenta la voie contemplative dans la Congrégation des Adoratrices Perpétuelles du Saint-Sacrement, mais dut renoncer à cause de sa santé. Elle continua cependant à consacrer des heures de prière devant le Saint-Sacrement et s’orienta vers un style de vie consacrée tout en travaillant dans le monde. 

Elle travailla d’abord avec d’autres compagnes à la diffusion de l’Apostolat de la Prière : elle en deviendra la première zélatrice à Naples ; puis elle eut l’opportunité de connaître un Institut français, les Missionnaires du Sacré-Cœur de Jésus, appelé aussi le Tiers-Ordre du Sacré-Cœur, auquel elle pensa s’associer.

Mais l’archevêque de Naples jugea bon de ne pas mélanger les aspirations de Caterina à celles de cet Institut. En 1874, la fondation de Caterina prit le nom de Ancelles du Sacré-Cœur et reçut l’approbation de l’archevêque. En 1884, le nouvel archevêque consacre le sanctuaire du Sacré-Cœur à Naples.

En 1891, lors du premier Congrès Eucharistique national, c’est à cet Institut naissant que l’on confie l’organisation des tours d’adoration à la cathédrale, des messes, des confessions et des communions.

L’idéal de Caterina était de raviver l’amour de Jésus-Christ dans les cœurs, dans les familles et dans la société. L’institut devait comporter trois branches : une religieuse, et deux laïques, avec l’étude de la théologie.

L’approbation romaine fut autrement difficile : on ne voyait pas comment consilier une vie active dans le monde avec des vœux solennels qu’on n’émettait d’habitude que dans les cloîtres. Le même problème se posa lors de la fondation des Visitandines, deux siècles plus tôt. Tout de même, en 1890, fut approuvé l’Institut des Ancelles du Sacré-Cœur de Jésus.

L’attente, le combat, avaient épuisé Caterina : elle mourut le 28 décembre 1894. Curieusement, le fondateur des Visitandines, saint François de Sales, était mort aussi ce jour-là, deux siècles plus tôt.

Caterina fut béatifiée en 2001 et canonisée en 2009. Les miracles et la canonisation se réalisèrent plus rapidement que l’approbation !

Le miracle retenu fut, en 2002, la guérison inexplicable d’une dame italienne octogénaire, atteinte depuis plus de vingt ans d’un diabète mellitus de type 2, qui avait abouti à un ulcère nécrotique ; l’infection lui causait d’horribles douleurs et l’on prévoyait l’amputation du membre. Après avoir invoqué la bienheureuse Caterina, cette dame se réveilla un matin complètement guérie : les médecins ne purent que constater la parfaite inutilité de l’amputation prévue.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens