Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 00:00

Martyrs de Césarée de Palestine

309

 

Le récit du martyre de tout ce groupe est dû à l’historien Eusèbe, évêque de Césarée (263-339). 

En 309 arrivèrent dans cette ville cinq Egyptiens, qui avaient conduit en Cilicie des Chrétiens condamnés aux mines, et s’en revenaient dans leur pays. Arrêtés à l’entrée de la ville, ils durent décliner leur identité : ils étaient chrétiens ! Aussitôt mis aux fers, ils furent mis à la torture par le magistrat.

Les cinq Egyptiens, au lieu de donner le nom païen reçu dans leur famille d’origine, se donnèrent chacun le nom d’un prophète : Elias, Ieremias, Isaias, Samuel, Daniel, montrant par là leur nouvelle appartenance spirituelle.

Sommés d’indiquer leur patrie, ils répondirent : Jérusalem, leur patrie céleste, située en Orient, du côté de la Lumière et du Soleil. Torturés, flagellés, inébranlables dans leur foi, les cinq Egyptiens furent condamnés à la décapitation.

 

Vint le tour de Pamphilus : ce Syrien était né à Berytus (actuelle Beyrouth, Liban), avait étudié à Alexandrie, d’où il était revenu passionné d’Origène ; ordonné prêtre, il s’établit à Césarée de Palestine où il devint directeur de l’école théologique fondée là aussi par Origène ; il en développa considérablement la bibliothèque. Il eut parmi ses élèves, précisément, Eusèbe, l’historien auquel nous devons tous ces détails.

Arrêté en 307, Pamphile avait été torturé de mille façons, et laissé en prison pendant deux années, durant lesquelles il écrivit une apologie d’Origène en cinq livres. 

 

Après le martyre des cinq Egyptiens, Pamphile est cité, en compagnie d’un vénérable diacre, Valens, et de Paulus, qui avaient eux aussi été torturés précédemment.

Valens, dit Eusèbe, était orné d’une blanche chevelure qui convenait à sa sainteté, et connaissait les divines Ecritures comme personne. Il était diacre de l’Eglise de Jérusalem.

 

Paulus, était un homme tout à fait ardent, en qui bouillonnait l’Esprit, originaire de Jamnia (actuelle Yavne, Israël).

Ces trois soldats du Christ furent à leur tour condamnés à mort.

 

Pamphile n’était pas encore exécuté, que Porphyrius, son jeune domestique qui n’avait pas encore dix-huit ans accomplis, se présenta pour demander avec insistance qu’après la mort de son maître, ce dernier eût l’honneur d’une digne sépulture, en terre. Rendu fou furieux par cette audace, et le croyant chrétien, le magistrat condamna le garçon à la mort lente sur un petit feu. En avançant vers l’endroit du supplice, Porphyre transmettait tranquillement à ses amis ses instructions pour disposer de ses biens.

 

Un des soldats présents, Seleucus, originaire de Cappadoce, chrétien, vint annoncer à Pamphile la nouvelle du glorieux martyre de Porphyre. Il était d’habitude en grande estime de ses compagnons, qui admiraient sa force, son noble caractère. Mais ils dénoncèrent Seleucus, qui fut à son tour martyrisé.

 

Vint alors se présenter un vénérable vieillard, Theodulus, un fidèle serviteur du magistrat romain, d’habitude très estimé de son maître pour son dévouement et son grand âge. Theodulus s’avança pour donner un baiser à l’un des martyrs précédents. Le magistrat n’en pouvait croire ses yeux, et condamna sur place Theodulus au supplice de la croix, comme le divin Maître.

 

Eusèbe ajoute enfin qu’il manquait une victime pour compléter le nombre douze avec les martyrs nommés ci-dessus : ce fut Iulianus.

D’origine cappadocienne lui aussi, il revenait de voyage et s’approchait de Césarée. Apprenant les événements, il s’empressa de venir vénérer les saints corps étendus par terre, les embrassa les uns après les autres d’un baiser fraternel. Aussitôt saisi et conduit au magistrat, il fut condamné sur place à la mort lente sur le feu. Transporté de joie, Iulianus reçut à son tour la couronne du martyre.

Ces événements glorieux se passèrent en 309.

 

Tous ces martyrs sont mentionnés au Martyrologe romain le 16 février.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie C
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8500 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1. Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. 2. Papes. 3. Saints du Calendrier Romain. 4. Les Saints et Bienheureux reconnus depuis le 12e siècle (sauf 2017). 5. Les Saints et Bienheureux des siècles VI-XI. 6. (en cours) : Les Saints et Bienheureux des siècles II-V. 7. (mise à jour) : Bienheureux et Saints proclamés en 2017. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens