Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 00:00

Clotilde Micheli

1849-1911

 

Née le 11 septembre 1849 à Imer (Trento, Italie de nord) de parents très chrétiens, Clotilde reçut la Confirmation à trois ans et la Première communion à dix ans.

Elle avait une sœur qui reçut la première un avertissement céleste sur la destinée de Clotilde.

Le 2 août 1867, Clotilde eut à son tour une vision de la Sainte Vierge, qui lui proposait de fonder une nouvelle famille religieuse avec vocation d'adorer spécialement la Sainte Trinité, avec une particulière dévotion à Marie Mère de Dieu et aux Anges.

Ce fut le départ d'une longue pérégrination spirituelle et matérielle, car Clotilde hésitait à se lancer dans une telle entreprise.

Elle alla chercher des conseils à Venise, à Padoue, à Castellavazzo (Belluno). Une fois, elle déchira les papiers qu'elle venait d'écrire, convaincue qu'elle n'arriverait jamais au but.

En 1878, elle comprit qu'on lui organisait un mariage derrière son dos, et elle s'enfuit en Allemagne rejoindre ses parents qui s'étaient installés depuis peu à Epfendorf.

Là elle resta sept années comme infirmière, jusqu'à la mort de ses chers parents, puis s'en retourna à Imer. Elle n'avait toujours pas mis en acte l'invitation de la Sainte Vierge ! 

En 1887, elle décide de faire un long pèlerinage à Rome avec des étapes dans des sanctuaires mariaux, pour comprendre mieux la volonté de Dieu, et surtout comment l'exécuter.

A Rome, elle fut reçue chez les Sœurs de la Charité et Filles de l'Immaculée (Immacolatine), dont la fondatrice (Maria Fabiano) la convainquit d'y prendre le voile, quitte à sortir de l'Institut si elle voulait fonder cette nouvelle famille religieuse dont elle lui avait parlé.

Ainsi Clotilde devint pour quatre ans Sœur Annunziata ; elle sera même nommée supérieure de la maison de Sgurgola (Anagni) entre 1889 et 1891.

Cette année-là elle rejoignit Alife (Caserta), où on lui proposa encore une autre fondation ; mais ce n'était pas sa mission. Elle passa alors à Casolla (Caserta), et avec quelques jeunes filles fit enfin le pas décisif : en juin 1891 naissait le nouvel institut sous le nom de Sœurs des Anges, Adoratrices de la Très Sainte Trinité.

La Fondatrice de quarante-deux ans prend alors le nom religieux de Sœur Maria Serafina du Sacré-Cœur.

Un an plus tard, on lui confie déjà un orphelinat à Santa Maria Capua Vetere (Caserta).

Mère Maria Serafina avait peut-être terminé son “périple”, mais elle fut rejointe par la maladie dès 1895, et dut subir une délicate intervention chirurgicale. 

En 1899 s'ouvrit la maison de Faicchio (Benevento), où elle finit par rester immobilisée à cause de ses douleurs croissantes.

Après d'autres épreuves morales et des incompréhensions, et ce, même à l'intérieur de l'Institut, Mère Maria Serafina s'endormit dans le Seigneur, le 24 mars 1911, veille de l'Annonciation, dont elle avait porté le nom lors de sa première consécration.

 

Mère Maria Serafina fut béatifiée en 2011, un siècle après sa mort.


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens