Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 23:00

 

Dina Bélanger

1897-1929

 

Les détails qu’on connaît sur cette Mystique proviennent principalement de son Autobiographie, écrite durant les dernières années de sa vie, par obéissance à sa supérieure.

Dina naquit le 30 avril 1897. Sa famille est aisée et très chrétienne.

Dès l’âge de dix-onze ans elle sent une attraction très forte pour Jésus-Eucharistie. Vers l’âge de dix-sept ans, elle s’offre comme victime à l’Amour divin. Elle communie chaque jour, puisant sa force dans le Sacrement divin.

Elle étudie le piano, et va se perfectionner à New-York pendant deux ans. Elle donne des concerts. Malgré le succès, elle désire rester dans l’humilité.

Elle a vingt ans lorsqu’elle perçoit quelques faveurs célestes qui l’effraient un peu au début. Elle entend la voix du Christ. Le Christ lui donne deux “références” : l’Hostie (Jésus-Christ) et l’Étoile (Marie), qu’elle voyait sans cesse au-dessus de sa route.

Elle entre dans le Tiers-Ordre de saint Dominique et prend le nom de Sainte-Catherine-de-Sienne.

Au terme de ses études de piano, elle obtient son diplôme et continue ses concerts. Elle travaille beaucoup, sans trop savoir encore où la conduira son activité musicale. Jésus lui annonce qu’elle fera du bien surtout par ses écrits.

En 1921 elle entre chez les Religieuses de Jésus-Marie à Sillery, où elle prend le nom religieux de Marie-Sainte-Cécile-de-Rome. On sait que sainte Cécile est la patronne des musiciens.

Les expériences mystiques vont se multiplier, s’intensifier. 

Un jour, Jésus-Christ lui “prend” le cœur, et le remplace par son Cœur Sacré et le Cœur Immaculé de Marie.

Elle enseigne le piano à quelques élèves.

A l’automne 1922, elle doit rester à l’infirmerie. Elle écrit des poésies. Le Seigneur lui demande de consoler son Cœur outragé dans l’Eucharistie. Notre-Seigneur lui annonce qu’Il va la préparer à la mort. Il lui prédit qu’elle va bientôt faire sa profession et qu’Il “viendra la chercher” au moment de l’Assomption.

En novembre 1923, Dina voit dans une vision qu’elle “disparaît” totalement dans un feu d’amour, laissant place à Notre-Seigneur.

Dina doit rester en quarantaine, car sa maladie (la tuberculose) est contagieuse. Elle fera des séjours de plus en plus fréquents à l’infirmerie.

En août 1924, Dina se prépare à mourir pour la fête de l’Assomption, mais elle ne meurt pas vraiment. Elle comprit alors qu’elle venait en fait de naître à une vie nouvelle, à une vie de totale perfection, dans l’union parfaite à Notre-Seigneur.

En octobre 1924, elle prononce le vœu du “plus parfait” ; l’expression de cette perfection est pour elle l’obéissance.

A partir de septembre 1926, Dina vit intensément la passion du Christ, le jeudi et le vendredi. Elle est associée à l’Agonie de Jésus.

Le 22 janvier 1927, elle reçoit les stigmates du Christ, en présence de la Sainte Vierge. Jésus l’appelle sa petite “Moi-même”.

Dina a ses moments de tentations (découragement, angoisses, peurs, lassitudes), elle perd son sourire. Elle s’humilie davantage.

Août 1928 : elle retrouve la sérénité, la joie même. Elle participe à la joie des Élus au ciel, elle est heureuse.

Le 30 avril 1929, jour de son anniversaire, elle entre définitivement à l’infirmerie. Ses forces l’abandonnent, elle ne peut plus écrire à partir de juillet. Ses sœurs la trouvaient absorbée, gracieuse, souriante.

Elle meurt le 4 septembre 1929, dans sa trente-troisième année, vers trois heures de l’après-midi, suprême identification avec le divin Maître.

Elle a été béatifiée en 1993. (1)

 

 

 

1 Vers la même époque vivait en France une autre musicienne qui se consomma dans la sainteté : la bienheureuse Elisabeth Catez (de la Trinité, 1880-1906), dont la spiritualité rejoint étonnemment celle de Dina. Elle est fêtée le 9 novembre. Les deux Religieuses ne se connaissaient pas.


 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie D
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens