Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 00:00

Emil Szramek

1887-1942

 

Né le 29 septembre 1887, Emil porta aussi le nom de l’archange saint Michel, qui est fêté ce jour-là.

Ses parents étaient August, un ouvrier, et Josefa ; ils vivaient à Tworków (Śląskie, Pologne). En 1895, le papa émigra en Amérique à la recherche d’un travail meilleur.

Emil fit ses études à Tworków, puis Raciborzu, enfin la théologie à Wrocław de 1907 à 1910.

Il fut ordonné prêtre en 1911 et nommé successivement à Miechowice puis à Tychy (1912-1916), où il rédigea sa thèse de doctorat.

Puis il fut nommé aumônier à Zaborzu et Mikołowie (1916-1923). Il soutenait fortement l’utilisation de la langue polonaise dans la région de Haute Silésie.

Lors de la création du nouveau diocèse de cette région, il fut nommé chanoine du chapitre (1927), en même temps qu’on lui confiait plusieurs missions importantes dans le diocèse, entre autres la construction de la nouvelle cathédrale de Katowice.

En 1926, il fut chargé de la paroisse de l’Immaculée Conception à Katowice, où il promut activement les activités du laïcat.

Ouvert et tolérant, sans chauvinisme ni nationalisme, le Chanoine Szramek préconisait les échanges entre savants polonais et allemands.

En 1927, on le nomma président de la Société des Amis de la Science en Silésie, dont il publia les annales. Il publia également un ouvrage sur la culture et le folklore en Silésie. Il devint comme le chef de l’intelligentsia et écrivit de nombreux articles.

Son testament, qui date des années 30, demande de donner tout ce qu’il pouvait posséder, mais on lui confisqua presque tous ses documents lors de son arrestation.

Dès le début de la guerre, quand la Pologne fut envahie, il fut l’objet de la répression anti-polonaise de la Gestapo, mais il ne voulut pas quitter sa paroisse.

Le 8 avril 1940, il fut arrêté et conduit en différents camps de concentration : Dachau, Gusen, Mauthausen, de nouveau Dachau le 8 décembre 1940, avec le numéro 21987.

Il y eut des interventions pour le faire libérer : à la curie diocésaine, les autorités répondirent qu’ils pourraient envisager une amnistie pour n’importe qui, mais pas pour le prêtre Szramek ; à l’intervention du nonce apostolique, elle ne répondirent même pas.

Le Chanoine Szramek était devenu la tête de file de tous les prêtres du camp. Il releva le courage de ses Confrères, disant ouvertement qu’il espérait beaucoup la renaissance du pays et de la culture polonaises. Il prêchait un comportement digne et pacifique en face de l’envahisseur.

Emil Michał Szramek mourut à l’infirmerie du camp ; on le tortura, alors qu’il avait une très forte fièvre, en le maintenant debout sous un courant d’eau glacée.

C’était le 13 janvier 1942.

 

Le Chanoine Szramek fut béatifié en 1999.


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens