Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 00:00

Francisco Serrano Frias

1695-1748

 

Il était né à Huéneja (Cadix, Grenade, Espagne) le 4 décembre 1695, de famille nombreuse.

En 1713, il entra chez les Dominicains à Grenade, et fit la profession en 1714.

En 1725, on l’envoya aux Philippines, et, en 1727 en Chine, à la mission de Fokien.

En 1745, il fut nommé vicaire apostolique coadjuteur pour cette région

Lors de la persécution de 1746, une faiblesse permit de découvrir sa cachette. Arrêté, il fut torturé par les soufflets : la victime avait la tête appuyée sur une joue sur les genoux d’un bourreau, tandis qu’un autre giflait l’autre joue avec une sorte de semelle à quatre épaisseurs de cuir ; un seul coup pouvait faire perdre connaissance.

En juillet, la nouvelle arriva au Père, qu’il était nommé évêque pour succéder au défunt Pedro Sans, mais il ne put recevoir la consécration en prison. 

On le transféra à Fuzhou, où les juges semblèrent montrer plus de complaisance envers lui, mais ils furent substitués par d’autres plus sévères. On finit par l’accuser, lui et les autres pères arrêtés, de magie, de rébellion, d’impudicité.

Il resta en prison encore pendant deux années.

Son martyre eut lieu par suffocation à Fuzhou ou Fou-Tcheou (Fujian ou Fokien, Chine), le 28  octobre 1748. Vers le soir, on l’isola dans une cellule vide ; quand il comprit la raison de ce changement, le père Francisco commença à leur parler de l’Evangile et à les inviter à se convertir. Les bourreaux l’étendirent à terre, tandis qu’il continuait à leur parler. 

On trouve deux versions pour les derniers instants de l’évêque nommé, apparemment pour une confusion entre lui et l’autre père qui portait aussi le nom de Francisco.

L’évêque fut étranglé avec une corde (tandis que l’autre père Francisco eut le nez, la bouche et les oreilles obturés avec une sorte de pâte et mourut ainsi par suffocation).

Le corps fut ensuite brûlé.

On trouve aussi la date du 25 octobre, y compris dans des recensions de l’Ordre dominicain, mais le martyrologe a conservé la date du 28.

Il fut béatifié en 1893 et canonisé en 2000.

La fête liturgique commune des Martyrs chinois est au 9 juillet.

 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens