Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 23:00

 

Franz Xaver Seelos

1819-1867

 

 

Né le 11 janvier 1819 à Füßen (Bavière sud, Allemagne), Franz Xaver était le sixième enfant  du sacristain de Saint-Mang, lui-même prénommé Mang, et de Franziska Schwarzenbach, qui eurent douze enfants. Le papa était marchand d’étoffes.

Franz fut baptisé le jour-même de sa naissance. Après ses études à l’école primaire de Füßen, il alla au lycée des Bénédictins Saint-Stéphane de Augsburg, où il obtint le baccalauréat.

A partir de 1839, il fréquenta la faculté de philosophie à l’université de München (Munich).

Après peu de temps au séminaire diocésain, il entra chez les pères Rédemptoristes et, en 1843, partit pour les Etats-Unis pour y faire le noviciat à Maryland.

En 1844, il fut ordonné prêtre. 

Il fut d’abord à la cure de Sainte-Philomène à Pittsburgh (Pennsylvanie), où il fut vicaire de Johannes Nepomuk Neumann (futur saint, voir au 5 janvier) ; il y fut successivement supérieur, maître des novices et curé.

En 1854, il fut transféré à Baltimore et, en 1857, à Cumberland, où il fut confesseur : il restait plusieurs heures chaque jour dans le confessionnal.

Lui-même écrivit qu’il confessait en allemand, en anglais, en français, aussi bien les Noirs que les Blancs.

En retour, ceux-ci le décrivaient comme toujours souriant, avec un grand cœur toujours ouvert aux nécessiteux. Déjà on lui attribuait des grâces, des guérisons, dues à sa prière. On disait qu’il lisait dans les cœurs.

En 1860, il fut même préconisé pour succéder à l’évêque, mais il supplia le pape de lui épargner cette charge et fut bien content d’apprendre qu’un autre prêtre avait été choisi.

En 1862, il fut à Annapolis comme pasteur et préfet des études.

En 1863, il obtint du président Lincoln que les jeunes de la Congrégation fussent exemptés de toute activité belliqueuse.

Un confrère du père Seelos en vint tout de même à l’ «accuser» d’être trop lâche avec les jeunes, pas assez sévère. Il fut donc relevé de sa charge de préfet et parcourut une dizaine d’états, prêchant des missions populaires en anglais et en allemand pour, finalement, être nommé curé à Detroit, puis New Orléans.

Il ne devait pas y être longtemps actif. Après avoir rendu visite à des malades, il fut gagné par la fièvre jaune en septembre 1867, et s’éteignit à la lumière de ce monde le 4 octobre 1867.

Franz Xaver Seelos fut béatifié en 2000.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens