Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 00:00

Gaetano Errico

1791-1860

 

Gaetano Errico était le troisième des dix enfants de Pasquale, fabriquant de pâtes, et de Maria Marseglia, tisseuse. Il naquit le 19 octobre 1791 à Secondigliano (Naples, Italie) et fut baptisé le lendemain. Il y recevait les noms de Gaetano Cosma et Damiano, ces deux derniers Saints étant les patrons de la paroisse.

Il fait des études à l’école du village gérée par deux prêtres, don Tagliamonte et don Vitagliano.

Il fait la première Communion à sept ans (c’était tôt, pour l’époque), et reçoit la Confirmation à onze ans.

A quatorze ans, il demanda à être admis chez les Capucins, puis chez les Rédemptoristes, mais on lui objecta à chaque fois son trop jeune âge. Il fit donc des études au séminaire diocésain ; mais comme ses parents étaient trop pauvres pour payer l’internat, il resta externe et faisait la route à pied, huit kilomètres chaque jour, qui finirent par susciter l’admiration des habitants. On disait même : Voilà saint Gaetano qui passe. 

Gaetano ne se contentait pas de bien étudier ; il communiait chaque jour à la messe, visitait chaque jeudi les malades de l’hôpital de Naples en leur portant quelque petite friandise achetée sur ses économies, et le dimanche faisait de la catéchèse aux plus petits, avec son crucifix.

Il fut ordonné prêtre en 1815.

Pendant vingt il fut maître d’école, en même temps que curé de la paroisse SS. Côme et Damien à Naples. Là, on put remarquer le soin qu’il apportait à s’occuper des malades et à recevoir les pénitents au confessionnal. 

Il n’avait pas pour autant abandonné les Rédemptoristes, chez lesquels il faisait chaque année une retraite. En 1818 il eut une vision de leur fondateur, s. Alfonso de Liguori (voir au 1er août), qui l’invitait à fonder une nouvelle congrégation et à construire une nouvelle église. 

Ayant recueilli les fonds nécessaires, don Errico fit construire l’église Notre-Dame des Douleurs, qui fut consacrée en 1830, malgré l’obstination de quelques adversaires à vouloir l’empêcher à tout prix. 

Il fit sculpter une grande statue de Notre-Dame des Douleurs. On dit qu’il en fit refaire plusieurs fois le visage, et qu’à la fin il fit : C’est comme çà qu’elle était, ce qui fit supposer qu’il avait dû la voir dans quelque autre vision. 

Puis Il se construisit aussi non loin de là une petite habitation, ensuite agrandie, pour loger les prêtres qui voudraient comme lui répandre l’amour de Dieu pour les pécheurs, dans des missions populaires.

De là se forma la congrégation des Missionnaires du Sacré-Cœur de Jésus et de Marie. A partir de 1833, la congrégation se développe et les maisons sont bientôt nombreuses en Italie. En 1846, elle est définitivement approuvée par le pape.

Les Missionnaires s’engagent à proclamer la Parole aux populations, à prêcher des Exercices spirituels dans les instituts de religieuses, et à recevoir les pénitents dans le Sacrement de la Réconciliation.

Don Gaetano conquit la sainteté par la prière et la pénitence. Sa mère voyait les traces de sang sur ses chemises (on a trouvé ses disciplines, faites en petites cordes ou même avec des fils métalliques). Il priait longuement, à genoux, et l’on peut observer dans sa cellule la trace qu’y ont laissée ses genoux par-terre. Il se contente d’une soupe les vendredis et samedis, il ne prend que du pain et de l’eau le mercredi et en d’autres jours de l’année (veilles de grandes fêtes) ; souvent il dort par-terre, et toujours il porte un cilice qui lui enveloppe la poitrine, les bras et les jambes.

Don Gaetano Errico mourut le 29 octobre 1860, fut béatifié en 2002 et canonisé en 2008.

Le miracle retenu pour la béatification fut la guérison totale et imprévisible d’un homme italien souffrant d’un grave ulcère d’estomac nécessitant une opération d’urgence. A peine une relique de Gaetano Errico fut posée sous l’oreiller du malade, que celui-ci se sentit mieux et demanda à boire. Le lendemain matin, tout était passé, et la radiographie ne montrait plus trace de l’ulcère.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie G
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens