Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 00:00

George Napper

1550-1610

 

George (il n’y a pas d’s en anglais) était né au manoir de Holywell (Oxford, Angleterre) en 1550.

Son père, Edward Napper (ou Napier), qui mourut en 1558, était Membre du Collège All Souls d’Oxford ; sa mère (en second mariage) fut Anne, fille de John Peto de Chesterton (Warwickshire) et nièce du Cardinal William Peto.

A seize ans, George entra au Collège Corpus Christi d’Oxford, mais en fut renvoyé deux ans après, comme catholique. Ce n’était qu’un début.

Il visita le Collège anglais de Reims en 1579.

Fin 1580, George fut emprisonné, pendant neuf ans ; il fut libéré quand il accepta de dire qu’il reconnaissait la suprématie du roi d’Angleterre en matière religieuse. 

Mais il se repentit bien vite de cette erreur et partit pour Douai se former au sacerdoce, qu’il reçut en 1596.

En 1603, il retourna dans son pays. Le roi James 1er semblait être tolérant, mais le complot des Poudres en 1605 fit éclater la persécution. George, lui, continua son apostolat pendant sept ans encore dans le comté d’Oxford, vivant probablement chez son frère William ; on a dit de lui qu’il était remarquablement laborieux pour gagner des âmes à Dieu.

On l’arrêta à Kirtlington, non loin de Woodstock, très tôt le 19 juillet 1610, alors qu’il portait le Saint Sacrement dans une pyxide, probablement pour aller assister quelque moribond. La fouille se borna à lui confisquer son bréviaire et les saintes huiles. Il fut mis en prison au château d’Oxford, mais Jésus-Hostie n’est pas prisonnier : il tenait compagnie au prêtre.

En prison, d’après le témoignage d’un autre prisonnier, George donnait tout ce qu’il pouvait pour subvenir à quelque autre prisonnier moins nanti que lui : nourriture, vêtements. Il préférait souffrir que de laisser souffrir un autre.

Il fut condamné, comme prêtre, mais ses amis lui obtinrent un sursis. Ce sursis fut abrégé parce que George commit le «scandale» de convertir un détenu qui mourut en se proclamant catholique ! George ne s’arrêta pas à ce premier scandale, il en ajouta un autre : interrogé sur le cas, il reconnut avoir obtenu la conversion de l’autre prisonnier, et s’offrit «d’en faire autant avec leurs seigneuries».

Le 2 novembre, refusant le serment d’allégeance au roi, il fut décidément condamné à mort.

Le 9 novembre, il célébra encore le Saint Sacrifice le matin ; on le sommait de prêter le serment, ce qu’il refusa nettement, continuant plutôt de prier pour le roi James 1er.

Entre treize et quatorze heures il fut décapité, puis écartelé. Sa tête et ses membres furent exposés aux quatre portes de la ville d’Oxford. Une pieuse main alla décrocher ces restes précieux pour les ensevelir dignement.

George Napper fut béatifié en 1929.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens