Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 00:00

Giuseppe Maria Tomasi

1649-1713

 

Giuseppe (Joseph) était né le 12 septembre 1649 à Licata (Agrigente, Sicile), aîné des deux fils du Prince de Lampedusa, Giulio Tomasi et de son épouse, Rosalia Traina.

Héritier de la principauté, Giuseppe devait aussi être admis à la cour de Madrid, motif pour lequel il apprit l’espagnol.

Cependant, le garçon voulait se consacrer à Dieu. Par acte notarié, il renonça à son titre en faveur de son jeune frère, à ses biens, et marcha sur les traces du Christ, dans la congrégation des Théatins, en 1665.

Après sa profession (1666), il étudia la philosophie à Messine, puis à Ferrare et Modène, car le climat de Messine ne convenait pas à sa santé. Puis il étudia la théologie à Rome et à Palerme et reçut le sacerdoce en 1673.

Son érudition ne s’arrêta pas aux études traditionnelles : il apprit le grec, l’éthiopien, l’arabe, le syriaque, le chaldéen, l’hébreu - et en profita pour amener au christianisme son professeur, un rabbin juif. Il approfondit ainsi la connaissance de l’Ecriture et des Pères de l’Eglise.

Un de ses travaux fut de montrer que l’antiphonaire romain différait du manuscrit original grégorien de Saint-Gall, dont se sont inspirés les moines bénédictins de Solesmes pour restaurer ce chant dans son authenticité. 

Les papes le chargèrent de missions, celle de théologien et consulteur pour les Congrégations vaticanes, ou aussi «examinateur» des évêques et du clergé. Le pape Clément XI le consulta personnellement avant d’accepter son élection au siège de Pierre, et le prit comme confesseur.

Il dut par obéissance accepter la dignité de cardinal en 1712 et fut investi du titre de Saint Silvestre : il en profita pour enseigner le catéchisme aux petits enfants de cette paroisse, sans interrompre pour autant son travail d’érudit. 

Ces travaux ont fait du Cardinal Tomasi le Prince des liturgistes romains, ou aussi le Docteur liturgique. C’est sur ses publications que se fondent l’actuelle Liturgie des Heures (le Bréviaire), notre Missel d’autel, séparé du Lectionnaire, et d’autres normes du Rituel.

Il mourut à Rome le 1er janvier 1713.

 

Le cardinal Tomasi fut béatifié en 1803 et canonisé en 1986. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens