Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 23:00

 

Jean de Gand

† 1439

 

Moins connu que sainte Jeanne d’Arc, notre ermite précéda la grande Héroïne auprès des rois de France et d’Angleterre.

L’ermite habitait la grotte Sainte-Anne, qui dominait Saint-Oyend-de-Joux, l’actuelle Saint-Claude ; la ville doit son nom au saint évêque, que Louis XI appelait “Monseigneur Saint Claude”. On utilisait fréquemment des “patenostres de sainct Claude” ou chapelets : Jean en laissa un au roi Louis XI, qui tenait cette relique en grande vénération. Le tombeau du Saint comtois était le but de pèlerinages européens, et Jean était donc venu s’y établir, vraisemblablement originaire de Gand.

Divinement inspiré, Jean alla trouver le dauphin Charles, réfugié à Bourges depuis juin 1418. Il lui promit un fils et la paix. Notons qu’à cette date, Jeanne d’Arc avait six ans et sa mission commencera en 1428, même si ses “Voix” lui parlèrent déjà bien avant cette date.

Jean alla ensuite voir Henri V d’Angleterre. Il le rencontra après août 1421 et lui demanda d’abandonner sa conquête de la France. Le roi ayant répondu de façon évasive, l’ermite lui annonça que Dieu le ferait mourir avant un an.

Près de mourir, Henri V revit l’ermite, qui lui ôta tout espoir de triompher de la France en la personne de son héritier (1422). 

C’est donc quelques années plus tard que Jeanne d’Arc entrera en action, et fut immolée, comme l’on sait, en 1431.

L’ermite Jean, quant à lui, mourut à Troyes le 29 septembre 1439, après avoir vu ses prédictions réalisées. Il aimait fréquenter les Frères Prêcheurs de cette ville, et fut enterré dans leur église.

Louis XI, qui était scrupuleusement fidèle à ses amis célestes, tint à prouver sa reconnaissance au bon ermite qui avait annoncé sa naissance et la libération du royaume. En 1482, il fit lever le corps de l’ermite. L’épitaphe disait : “Ci-gît l’ermite de saint Claude, qui se nommait Jean de Gand…” Puis le roi écrivit au pape Sixte IV une supplique en vue de la canonisation du prophète patriote. Il envoya un drap d’or à placer sur le cercueil de Fr. Jean de Gand. 

Le 18 juillet 1483 - il devait mourir le 30 août - Louis demandait aux dominicains de Troyes des “patenôtres du saint ermite”. 

Sixte IV, bien disposé envers saint Claude, mourait à son tour en 1484, et la cause du bon ermite ne fut pas poussée plus avant. De nos jours, à Gand et surtout à Troyes, il a été question de la reprendre. 

Un reste des reliques de Jean a échappé à la Révolution et se trouve au carmel de Troyes.

Le bienheureux Jean de Gand n’est pas inscrit dans l’actuel Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie J
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens