Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 23:00

Jean XXIII

1958-1963

 

On se souvient du “bon pape Jean” qui, choisi pour successeur de Pie XII à un âge assez avancé, était considéré comme un “pape de transition”. Jean XXIII fut un grand pape, qui convoqua le concile de Vatican II, promut l’”aggiornamento” (la mise à jour) de l’Eglise, et s’endormit saintement, en odeur de sainteté.

Angelo Roncalli, donc, était né près de Bergame le 25 novembre 1881, quatrième des dix enfants d’une humble famille de la terre. Son père était Giovanni Battista, sa mère Marianna Giulia Mazzolla.

Angelo fréquenta le petit, puis le grand séminaire de Bergame. Il fut ordonné prêtre en 1904.

Il fit également quelques années d’études à Rome car, une fois pape, il s’adressa aux séminaristes de Rome en ces termes : Nous vous dirons comme une confidence que, durant nos années de séminaire à Rome, nous venions souvent dans ce sanctuaire (l’église Saint-Ignace) nous agenouiller devant l’autel de saint Luigi Gonzaga et de saint Jan Berchmans pour obtenir, par leur intercession, toute notre vie la grâce d’une chasteté intacte et resplendissante.

Secrétaire de l’évêque, il fut professeur d’Histoire de l’Eglise au grand séminaire. 

Durant la Grande Guerre, il fut aumônier militaire.

En 1921, commença son chemin dans les arcanes du Vatican. Il travailla dans la congrégation de la Propagation de la Foi.

Evêque en 1925, il fut délégué apostolique en Bulgarie, puis à Istanbul de 1935 à 1944, date à laquelle il reçut la délicate fonction de nonce apostolique à Paris, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, dans une France déchirée par les factions. 

De fait, Mgr Roncalli réussit à “sacrifier” trois évêques seulement sur les trente dont le gouvernement français réclamait la démission comme compromis avec le gouvernement précédent.

En 1953, sa mission diplomatique touchant à sa fin, Mgr Roncalli se vit nommer patriarche de Venise, et fut créé cardinal.

A la mort de Pie XII, le cardinal Roncalli fut élu, et prit le nom de Jean XXIII, porté précédemment par un antipape (en 1410).

Jean XXIII publia huit encycliques : Ad Petri CathedramSacerdotii nostri primordiaGratia RecordatioPrinceps PastorumMater et MagistraÆterna Dei SapientiaPænitentiam agerePacem in terris.

A la surprise générale, il convoqua dès janvier 1959 un concile œcuménique, qu’il ouvrit le 11 octobre suivant. Il n’en vit pas l’achèvement et mourut d’un double cancer douloureux, le 3 juin 1963, confiant à un proche que, voyant la tournure du Concile, il regrettait de l’avoir convoqué.

Jean XXIII fut sur le siège de Pierre pendant quatre ans et sept mois. 

Il a été béatifié en 2001 en même temps que l’autre pape Pie IX, et canonisé en même temps que Jean-Paul II en 2014.

La fête liturgique de s.Jean XXIII a été fixée au 11 octobre, jour où il ouvrit les travaux du Concile.

Son successeur, qui devait porter à son terme le concile, fut Paul VI.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens