Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 23:00

  

José Sanz Tejedor

1888-1934

 

Il était né à Lerma (Burgos) le 20 mars 1888, au lendemain de la fête de saint Joseph, d’humbles parents ouvriers, et reçut le nom de saint Joseph.

Entré chez les Frères des Ecoles Chrétiennes, il fit le noviciat à Bujedo et la première profession en 1906, avec le nom de Cirilo Bertrán.

A partir de 1909, il enseigna à Deusto (Bilbao), puis Madrid (1911), Villagarcía de la Torre (Badajoz) en 1913, Sanlúcar de Barrameda (Cadix) en 1913.

1916 fut l’année de sa profession solennelle.

En 1918 il fut directeur à Isla, puis Santander, Riotuerto (La Cavada), professeur à Anaz et Santander ; dans cette dernière école, il eut parmi ses élèves un futur martyr, Amadeo Andrés Celada.

Autant il aimait enseigner, autant il craignait devant la charge de directeur. Il obéissait.

En 1930, il fut à Valladolid, puis à Lourdes.

Directeur de l’école de Turón à partir de 1933, il sut se montrer prudent et serein à la fois avec tous les Frères.

Au printemps de 1934, il fit une retraite spirituelle à Valladolid, qui allait être sa préparation au martyre.

La province des Asturies était un terrain propice à la révolution, car beaucoup d’ouvriers y travaillaient dans les mines et il était facile de les exciter contre la «bourgeoisie» et l’Eglise.

Le 5 octobre 1934, premier vendredi du mois, un groupe de révolutionnaires vint arrêter les huit Frères de la communauté, avec leur aumônier, le père passioniste Inocencio de l’Immaculée.

Ils furent enfermés dans la «Maison du peuple» en attendant la décision du Comité révolutionnaire : celui-ci les condamna à mort, car les Frères avaient une forte influence sur beaucoup de familles, dont les enfants fréquentaient cette école.

Il fallait trouver des «volontaires» pour l’exécution ; à Turón, personne ne voulait faire de mal à ces Religieux, et l’on fit venir des hommes d’ailleurs.

Au petit matin du 9 octobre 1934, on les conduisit au cimetière, où avait été préparée une grande fosse. Deux charges enlevèrent la vie à ces Soldats du Christ, qu’on acheva avec un coup de pistolet. 

Les assassins eux-mêmes dirent plus tard qu’ils avaient été fortement impressionnés par la sérénité des victimes.

Le Frère Cirilo Bertrán et les sept autres Frères, ainsi que leur aumônier, furent béatifiés en 1990 et canonisés en 1999.

  

José Sanz Tejedor

1888-1934

 

Il était né à Lerma (Burgos) le 20 mars 1888, au lendemain de la fête de saint Joseph, d’humbles parents ouvriers, et reçut le nom de saint Joseph.

Entré chez les Frères des Ecoles Chrétiennes, il fit le noviciat à Bujedo et la première profession en 1906, avec le nom de Cirilo Bertrán.

A partir de 1909, il enseigna à Deusto (Bilbao), puis Madrid (1911), Villagarcía de la Torre (Badajoz) en 1913, Sanlúcar de Barrameda (Cadix) en 1913.

1916 fut l’année de sa profession solennelle.

En 1918 il fut directeur à Isla, puis Santander, Riotuerto (La Cavada), professeur à Anaz et Santander ; dans cette dernière école, il eut parmi ses élèves un futur martyr, Amadeo Andrés Celada.

Autant il aimait enseigner, autant il craignait devant la charge de directeur. Il obéissait.

En 1930, il fut à Valladolid, puis à Lourdes.

Directeur de l’école de Turón à partir de 1933, il sut se montrer prudent et serein à la fois avec tous les Frères.

Au printemps de 1934, il fit une retraite spirituelle à Valladolid, qui allait être sa préparation au martyre.

La province des Asturies était un terrain propice à la révolution, car beaucoup d’ouvriers y travaillaient dans les mines et il était facile de les exciter contre la «bourgeoisie» et l’Eglise.

Le 5 octobre 1934, premier vendredi du mois, un groupe de révolutionnaires vint arrêter les huit Frères de la communauté, avec leur aumônier, le père passioniste Inocencio de l’Immaculée.

Ils furent enfermés dans la «Maison du peuple» en attendant la décision du Comité révolutionnaire : celui-ci les condamna à mort, car les Frères avaient une forte influence sur beaucoup de familles, dont les enfants fréquentaient cette école.

Il fallait trouver des «volontaires» pour l’exécution ; à Turón, personne ne voulait faire de mal à ces Religieux, et l’on fit venir des hommes d’ailleurs.

Au petit matin du 9 octobre 1934, on les conduisit au cimetière, où avait été préparée une grande fosse. Deux charges enlevèrent la vie à ces Soldats du Christ, qu’on acheva avec un coup de pistolet. 

Les assassins eux-mêmes dirent plus tard qu’ils avaient été fortement impressionnés par la sérénité des victimes.

Le Frère Cirilo Bertrán et les sept autres Frères, ainsi que leur aumônier, furent béatifiés en 1990 et canonisés en 1999.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens