Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 23:00

  

Juan Ventura Solsona

1875-1936

 

 

Juan naquit à Villahermosa del Río (Castellón, Espagne) en l’an 1875, dans une famille pauvre qui comptait onze enfants. Le papa était tisserand.

Juan fut très tôt orphelin de père, et sa mère dut souffrir beaucoup pour élever tous ses enfants.

Il obtint une bourse d’étude pour fréquenter le séminaire de Valencia. Il fit partie de la Fraternité des Prêtres Ouvriers Diocésains et fut ordonné prêtre en 1901.

Il fut envoyé huit ans comme vice-recteur et professeur au séminaire de Cuernavaca (Mexique).

En 1909, il revint en Espagne et enseigna dans les séminaires de Tolède et Cuenca, avant d’être envoyé comme vice-recteur au Collège Espagnol de Rome de 1911 à 1919. 

Il fut ensuite nommé directeur spirituel au séminaire de Barcelone, jusqu’en 1923 : cette année-là, il eut la permission de quitter la Fraternité dont il faisait partie et, malgré sa demande d’y revenir, sa santé ne le lui permit pas.

Nommé curé de Notre-Dame-des-Anges à Cabanyal, il y resta dix ans, et finit par être nommé archiprêtre de Villahermosa del Río, son pays natal où vivait encore sa vieille maman octogénaire.

Il fut arrêté une première fois le 18 juillet 1936 au moment de la guerre civile espagnole, durant un voyage à Valencia. Quelqu’un obtint sa libération et lui fournit un habit de paysan pour revenir chez lui.

Le 2 août, l’église était fermée, le 10 il se cacha dans un grenier, où il put encore célébrer la messe le 29 août. Pour ne pas compromettre ceux qui l’hébergeaient, il devait changer d’endroit continuellement ; finalement, il décida de se présenter spontanément au Comité.

On lui promit qu’il ne lui arriverait rien et il se mit à travailler dans les champs.

Toutefois, un commando vint l’arrêter le 17 septembre suivant, pour l’enfermer au siège de Castillo de Villamalefa. Là, l’abbé Juan demanda à pouvoir encore dire quelque chose : il pardonna à ceux qui allaient le fusiller, répétant les paroles du Christ en croix.

Puis il fut exécuté : c’était le 17 septembre 1936.

Ensuite, les miliciens vinrent chez sa mère, qu’ils expulsèrent, et saccagèrent la maison.

Don Ventura Solsona fut béatifié en 2001. 

Juan Ventura Solsona

1875-1936

 

Juan naquit à Villahermosa del Río (Castellón, Espagne) en l’an 1875, dans une famille pauvre qui comptait onze enfants. Le papa était tisserand.

Juan fut très tôt orphelin de père, et sa mère dut souffrir beaucoup pour élever tous ses enfants.

Il obtint une bourse d’étude pour fréquenter le séminaire de Valencia. Il fit partie de la Fraternité des Prêtres Ouvriers Diocésains et fut ordonné prêtre en 1901.

Il fut envoyé huit ans comme vice-recteur et professeur au séminaire de Cuernavaca (Mexique).

En 1909, il revint en Espagne et enseigna dans les séminaires de Tolède et Cuenca, avant d’être envoyé comme vice-recteur au Collège Espagnol de Rome de 1911 à 1919. 

Il fut ensuite nommé directeur spirituel au séminaire de Barcelone, jusqu’en 1923 : cette année-là, il eut la permission de quitter la Fraternité dont il faisait partie et, malgré sa demande d’y revenir, sa santé ne le lui permit pas.

Nommé curé de Notre-Dame-des-Anges à Cabanyal, il y resta dix ans, et finit par être nommé archiprêtre de Villahermosa del Río, son pays natal où vivait encore sa vieille maman octogénaire.

Il fut arrêté une première fois le 18 juillet 1936 au moment de la guerre civile espagnole, durant un voyage à Valencia. Quelqu’un obtint sa libération et lui fournit un habit de paysan pour revenir chez lui.

Le 2 août, l’église était fermée, le 10 il se cacha dans un grenier, où il put encore célébrer la messe le 29 août. Pour ne pas compromettre ceux qui l’hébergeaient, il devait changer d’endroit continuellement ; finalement, il décida de se présenter spontanément au Comité.

On lui promit qu’il ne lui arriverait rien et il se mit à travailler dans les champs.

Toutefois, un commando vint l’arrêter le 17 septembre suivant, pour l’enfermer au siège de Castillo de Villamalefa. Là, l’abbé Juan demanda à pouvoir encore dire quelque chose : il pardonna à ceux qui allaient le fusiller, répétant les paroles du Christ en croix.

Puis il fut exécuté : c’était le 17 septembre 1936.

Ensuite, les miliciens vinrent chez sa mère, qu’ils expulsèrent, et saccagèrent la maison.

Don Ventura Solsona fut béatifié en 2001.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie J
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8500 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1. Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. 2. Papes. 3. Saints du Calendrier Romain. 4. Les Saints et Bienheureux reconnus depuis le 12e siècle (sauf 2017). 5. Les Saints et Bienheureux des siècles VI-XI. 6. (en cours) : Les Saints et Bienheureux des siècles II-V. 7. (mise à jour) : Bienheureux et Saints proclamés en 2017. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens