Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 23:00

Julia Maria Ledóchowska

1865-1939

 

Julia naquit le 17 avril 1865 à Loosdorf (Autriche du Sud), une des cinq enfants du Comte Antoni Halka-Ledóchowski. Un frère de son père, l’oncle Mieczyslaw était le cardinal Ledóchowski.

Des revers financiers imposèrent à la famille de s’établir à Saint Poelten (1874), où Julie et sa sœur suivirent les leçons d’une école tenue par la congrégation de Mary Ward.

En 1883 on s’installa dans le domaine des Ledóchowski (Lipnica Murowana, près de Tamow en Pologne). Le comte décéda de la variole en 1885, et c’est le cardinal qui s’occupera des enfants.

En 1886, Julia Maria rejoignit les Ursulines de Cracovie, avec le nom de Ursula Maria.

En 1904 elle était déjà élue à la charge de Mère Supérieure.

Chose très nouvelle pour l’époque, elle ouvrit à Cracovie une université pour étudiantes.

Avec une bénédiction spéciale du pape Pie X, elle se rendit à Saint-Petersbourg et appuya de toutes ses forces le maintien de la maison Sainte-Catherine, qui était une maison pour la jeunesse catholique polonaise. Elle portait des habits civils, parce que les maisons catholiques étaient encore illégales dans l’empire russe. 

Quand la répression anti-catholique du gouvernement tsariste se fit plus intense, elle partit pour la Finlande, où elle traduisit des prières et des chants pour les pêcheurs finlandais, qui étaient en général de religion protestante.

En 1914, on réussit à l’expulser de l’empire tsariste et elle passa à Stockholm, où elle ouvrit une école linguistique et une école d’arts ménagers pour jeunes filles.

Elle s’arrêta aussi au Danemark pour fonder un orphelinat.

En 1920, elle revint en Pologne, accompagnée cette fois-ci de quarante nouvelles religieuses qui l’avaient rejointe durant sa longue mission. Avec la permission de Rome, elle donna naissance dans le monastère de Pniewy à une Congrégation nouvelle, les Ursulines du Cœur Agonisant de Jésus.

Elle fonda une nouvelle maison de religieuses à Rome en 1928.

En 1930, elle envoya en France une trentaine de religieuses pour venir en aide aux immigrés polonais.

L’activité de la Mère Ursula ne s’interrompait jamais. En mai 1939 elle revint encore à Rome, où elle s’éteignit le 29 mai 1939, dans la maison des Ursulines, via del Casalet.

Successivement, son corps fut transporté au couvent de Pniewy en 1989.

Mère Ursula a été béatifiée en 1983 et canonisée en 2003. 

 

Cette année-là, sa congrégation comptait quelque neuf cents religieuses dans une centaine de communautés réparties en douze pays.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens