Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 23:00

 

Laura Montoya Upegui

1874-1949

 

Laura Montoya Upegui naquit à Jericó, Antioquia (Colombie) le 26 mai 1874, et fut baptisée quatre heures après sa naissance, recevant le nom de María Laura de Jesús.

Son père s’appelait Juan de la Cruz Montoya, et sa mère Dolores Upegui. 

En 1876, la Colombie était la proie d’un guerre fratricide, et le père de Laura fut assassiné en voulant défendre son pays et sa foi. La maman éleva ses trois enfants dans la plus grande pauvreté, car les biens de son mari avaient été confisqués. Mais elle enseigna à ses enfants à pardonner.

Laura grandit dans les difficultés. Elle fut visitée par l’Esprit Saint qui la conduisit dans l’amour de l’Ecriture Sainte, l’oraison et la contemplation. Elle pensait entrer plus tard chez les Carmélites.

Laura devint maîtresse d'école à l'âge de dix-neuf ans, bien qu'elle fût totalement autodidacte. Pour son temps, elle fut une érudite, une pédagogue hors du commun. Laura fut aussi écrivain, avec un style très pur, compréhensible et intéressant.

Sa profession de maîtresse d'école la conduisit au contact de nombreuses populations à Antioquia puis au collège de l'Immaculée à Medellin, où elle fut sous-directrice. A partir de 1904, elle se sentit bientôt appelée à réaliser "l'Oeuvre des Indios", un travail héroïque au service des autochtones des forêts d'Amérique.

Constatant que de nombreuses populations autochtones, loin des centres urbains, vivaient sans connaître Dieu, Laura décida ainsi d'apporter la lumière de l'Evangile aux habitants des forêts. Avec cinq compagnes et sa mère Dolores Upegui, elle forma le groupe des "Missionnaires catéchistes des Indios" qui, le 5 mai, quitta Medellin pour Dabeiba en s'ouvrant une route dans la forêt. Malgré l'incompréhension et le mépris de certains responsables civils et religieux de l'époque, elle accomplit son travail d'évangélisation dans la pauvreté et au contact de la culture autochtone.

En 1914, soutenue par Mgr Maximiliano Crespo, Evêque de Santa Fe de Antioquia, elle fonda une famille religieuse, les Missionnaires de Marie Immaculée et de Sainte Catherine de Sienne, une œuvre religieuse qui rompait avec les modèles traditionnels et qu'elle dirigea avec beaucoup d'énergie.

On connaît son parcours mystique par sa propre autobiographie, qu’elle a intitulée Histoire de la Miséricorde de Dieu dans une âme.

Après une vie de service, elle mourut à Medellin le 21 octobre 1949, son dies natalis au Martyrologe. 

A sa mort, sa Congrégation comptait déjà quatre-vingt-dix maisons, dans trois pays, et quelques centaines de religieuses. Elles œuvrent à présent dans dix-neuf pays en Amérique, en Afrique et en Europe.

Laura Montoya Upegui a été béatifiée en 2004.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens