Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 23:00

 

Lorenzo Ruiz

1600-1637

 

Lorenzo était né vers 1600 à Binondo (Manille, Iles Philippines), d’un père chinois et d’une mère philippine.

C’est de ses parents qu’il appris le chinois. Ensuite il apprit l’espagnol auprès des Dominicains, qu’il fréquentait pour servir la messe et qu’il aidait comme sacristain.

Il devint aussi un membre de la Confraternité du Saint-Rosaire.

Il écrivait admirablement bien et put transcrire des documents avec une calligraphie toute professionnelle.

Il se maria et eut deux fils et une fille.

Sa vie bascula lorsque, présent lors d’un meurtre, il fut accusé de ce meurtre par les autorités. On n’a pas d’autres détails sur cet épisode, relaté par les Pères dominicains, chez lesquels Lorenzo avait trouvé refuge.

Là-dessus, Lorenzo voulut accompagner plusieurs prêtres dominicains qui allaient embarquer. On le lui permit ; à bord, il apprit que le but du voyage était le Japon, où sévissait déjà une violente persécution.

On aborda à Okinawa ; Lorenzo aurait pu aller à Formose, mais il savait que là les Espagnols l’auraient pendu, et décida de rester avec les Pères, qui étaient : l’espagnol Antonio González, le français Guillaume Courtet, le basque Miguel de Aozaraza, le japonais Vincentius Shiwozuka de la Croix, ainsi qu’un laïc, Lazarus, qui était lépreux.

Mais au Japon, tous furent bientôt arrêtés et emmenés à Nagasaki, déjà fameuse pour les nombreux Martyrs qui y furent exécutés précédemment (voir Paulus Miki, 6 février).

La première torture à laquelle ils furent soumis, fut d’être forcés à boire une grande quantité d’eau puis, étendus par terre, de rejeter cette eau par la bouche, le nez et les oreilles, tandis que les bourreaux piétinaient violemment leur estomac avec de longues planches qui comprimaient les Martyrs. Ensuite, on leur enfila des pointes de bambous sous les ongles.

Le supérieur, le père Antonio, mourut peu après. Le père Vincentius et Lazarus, cédèrent un moment sous la torture, mais se reprirent bien vite grâce aux encouragements de leurs compagnons.

Lorenzo, dans un moment de crise, demanda à l’interprète présent : Et si j’apostasie, on va me laisser en vie ? L’interprète se montra bien réservé. Lorenzo ne céda pas ; au contraire, sa foi grandit et se renforça ; il se montra très courageux, et même audacieux, envers ceux qui l’interrogeaient.

Les cinq victimes furent alors pendues par les pieds ; c’est le supplice du tsurushi : leur tête pend au-dessus d’une fosse pleine d’ordures puantes, tandis qu’on comprime tout leur corps avec des plaques de bois solidement attachées de sorte que la circulation du sang est très rallentie et que l’agonie est prolongée. 

L’agonie dura ainsi trois jours, au terme desquels moururent Lorenzo et Lazarus. Les trois prêtres dominicains, qui respiraient encore, furent décapités.

Ce martyre eut lieu le 29 septembre, fête de saint Michel Archange.

Lorenzo devint ainsi le premier Martyr des Philippines.

Il a été béatifié en 1981 et canonisé en 1987, avec ses cinq Compagnons (y compris le père Antonio).

Leur fête liturgique est célébrée le 28 septembre.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens