Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 23:00

Pak Hŭi-sun Lucia

(Bak Heui-sun Luchia)

1801-1839

Lucia, née en 1801 ou 1802 à Seoul, était de famille bourgeoise. Sa sœur aînée était Pak K'ŭn-agi Maria, elle aussi martyrisée (le 3 septembre 1839) et canonisée avec elle.

Sa beauté et son intelligence la firent appeler à la cour royale, où elle devint dame de cour de la reine, mais elle était dans une position supérieure aux autres dames de cour, à cause de ses grandes qualités.

Vers quinze ans, elle refusa les avances du jeune roi, avec un courage inouï pour une Coréenne.

Lucie était très cultivée en littérature chinoise et coréenne, et la reine lui demandait d’enseigner aux autres dames de cour.

Vers trente ans, elle entendit parler de la foi catholique et voulut se convertir. Ce n’était pas facile car elle ne pouvait s’éloigner du palais royal : la reine la désirait près d’elle, elle devait surveiller les autres dames de cour et tenir les archives du roi.

Pour motiver son absence, elle prétendit être malade et s’en vint chez son neveu (car son père n’aimait pas les Catholiques).

Regrettant tout le temps qu’elle avait passé dans le plaisir, elle s’efforça de remplir tous ses devoirs religieux fidèlement, dans la mortification, particulièrement dans sa nourriture et dans son habillement.

Par son exemple, elle amena toute la famille de son neveu au Catholicisme.

Puis elle vint habiter chez Chŏng Agatha. Avec celle-ci, elle acheta une maison à Seoul, où elles s’installèrent avec d’autres pieuses femmes. C’est là que des policiers vinrent l’arrêter le 15 avril 1839. Avant de quitter la maison, elle donna de l’argent aux policiers, et leur offrit à boire et à manger.

Interrogée par le chef de la police, elle réaffirma sa foi en Dieu, créateur de la vie, et refusa de donner les noms des autres Catholiques.

Conduite à la Cour criminelle, elle subit la torture par trois fois, recevant à chaque fois trente coups, qui lui brisèrent un os de la jambe. Elle essuya la blessure avec sa longue chevelure, disant : Maintenant, je vais pouvoir souffrir les douleurs de notre Seigneur et de Marie.

Rappelée à la cour, elle s’y traîna avec sa jambe cassée et tout le monde admira son courage. Devant le juge et toute la cour, elle expliqua si bien la doctrine catholique que les juges ne surent rien lui répliquer.

Elle rédigea une lettre pour ses frères catholiques, qui malheureusement fut perdue. Elle les y invitait, croit-on, au courage et leur procura une profonde émotion. Même en prison, Lucia s’occupa des détenus malades, tant au point de vue physique qu’au spirituel.

Juste avant d’être exécutée, Lucia demanda à l’un des bourreaux de bien aiguiser son sabre et de la décapiter d’un seul coup.

Le vendredi 24 mai 1839, elle fut décapitée avec huit autres Catholiques, au-delà de la Porte Etroite Ouest. Elle resta calme et continua de prier jusqu’à la fin. Elle avait trente-huit ans.

Elle fut béatifiée en 1925 et canonisée en 1968. Son dies natalis est au 24 mai, tandis que la fête commune des cent-trois Martyrs coréens est au 20 septembre.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens