Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 23:00

Luigi Scrosoppi

1804-1884

 

Luigi et ses deux frères grandirent dans une famille très chrétienne : leurs parents, Domenico, orfèbre, et Antonia eurent la joie de les voir tous trois prêtres. Luigi naquit à Udine (Italie nord-est) le 4 août 1804.

Dès 1814, Luigi fut sensible à la misère des orphelins, à la suite de multiples disettes et épidémies qui ravagèrent la région, ce qui lui inspira sa vocation à s’occuper d’eux toute sa vie.

A douze ans, il est au petit séminaire, et il est ordonné prêtre en 1827, à vingt-trois ans.

D’abord il collabora avec son frère Carlo, qui s’occupait déjà des petites orphelines abandonnées, allant quêter partout pour leur venir en aide. 

Ralliant d’autres prêtres à son projet, il fonde la congrégation des Sœurs de la Providence en 1837, sous la protection de saint Gaetano de Thiene (voir au 7 août), pour donner à ces malheureux une éducation correcte.

Les Sœurs de la Providence sont actuellement, outre qu’en Italie, également en Roumanie, au Brésil, en Uruguay, en Bolivie, en Inde et en Birmanie, et différentes régions d’Afrique aussi.

Luigi fut très attiré par l’idéal de pauvreté et de fraternité universelle de saint François d’Assise, mais finalement entra dans les rangs de l’Oratoire, fondé le siècle précédent par saint Filippo Neri à Rome (voir au 26 mai).

Tout en veillant à ses religieuses, Luigi fonda aussi un institut pour les sourds-muets ; en outre il participait à d’autres œuvres, s’occupant entre autres des séminaristes pauvres.

Atteint d’une vilaine maladie de la peau, il meurt le 3 avril 1884 ; ses dernières paroles sont : Charité, Charité !

Luigi Scrosoppi a été béatifié en 1981 et canonisé en 2001.

Le miracle retenu pour la canonisation concerne un aspirant au sacerdoce d’Afrique du Sud, âgé de vingt-quatre ans. Il était dans la communauté des Oratoriens. Il tomba gravement malade, atteint du sida, et se retrouva vite en phase terminale. Un moment découragé, il se tourna plein de confiance vers Dieu, demandant la grâce d’accepter sa mort prochaine. Après d’intenses prières, en communion avec sa famille et les religieux, ainsi que des enfants dont ils s’occupaient, le séminariste reprit des forces et fut guéri. Il assista personnellement à la canonisation de Luigi Scrosopppi.

 

Saint Luigi Scrosoppi, mentionné le 3 avril au Martyrologe, a été déclaré protecteur des malades atteints du sida.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens