Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 23:00

 

Melkisédek

Ancien Testament

 

Melkisédek ou Melchisédech est un mystérieux personnage biblique.

 

D’après le livre de la Genèse (Gn 14:18-20), Melkisédek, roi de Salem, vint à la rencontre d’Abraham qui était chargé des dépouilles de quatre rois : comme prêtre du Très-Haut il lui offrit le pain et le vin avec des paroles de bénédiction ; et Abraham lui donna la dîme de tout le butin. 

 

Le silence insolite de l’Écriture sur ses ancêtres et ses descendants, suggère que le sacerdoce qu’il représente est éternel. S’il a reçu la dîme d’Abraham, c’est qu’il lui est supérieur, et a fortiori supérieur à ses descendants, les prêtres fils de Lévi.

 

La dîme payée aux prêtres lévitiques était à la fois le salaire de leur office cultuel et l’hommage rendu à l’éminente dignité de leur sacerdoce. Si donc Lévi lui-même, en Abraham, a payé la dîme à Melkisédek, c’est que Melkisédek figurait un sacerdoce plus élevé.

 

Toute la tradition juive et beaucoup de Pères ont identifié Salem avec Jérusalem. Son roi-prêtre, Melkisédek adore le Dieu très-haut, El ‘Elyôn, nom composé employé dans la Bible comme un titre divin. Dans le verset 22 du même passage, El ‘Elyôn est identifié au vrai Dieu d’Abraham.

 

Ce Melkisédek, qui fait dans le récit sacré une brève et mystérieuse apparition, comme roi de Jérusalem où Yahvé choisira d’habiter, comme prêtre du Très Haut dès avant l’institution lévitique, et auquel le Père du peuple élu paie la dîme, est présenté par le Psaume 109 (Ps 109:4) comme une figure du Messie, roi et prêtre :

 

Le Seigneur l’a juré dans un serment irrévocable : Tu es prêtre à jamais selon l’ordre de Melkisédek.

 

Certains commentateurs chrétiens insisteront sur le fait qu’il n’est pas circoncis et peut figurer les païens convertis, les chrétiens, Abraham ne représentant que “la Loi”. La branche judaïque la plus spirituelle avait donné à cette mystérieuse figure une valeur messianique : l’application au sacerdoce du Christ est développée en He 7.

 

La tradition patristique a exploité et enrichi cette exégèse allégorique, voyant dans le pain et le vin apportés à Abraham une figure de l’Eucharistie, et même un véritable sacrifice, figure du sacrifice eucharistique, interprétation reçue dans le Canon de la Messe. Plusieurs Pères avaient même admis qu’en Melkisédek était apparu le Fils de Dieu en personne. 

 

Dans la Lettre aux Hébreux (He 6:20 ; 7), l’auteur sacré en a relevé ce double détail pour montrer la supériorité de Melkisédek sur Abraham, pour établir que Jésus-Christ, dont Melkisédek est la figure, est pontife éternel, roi de justice et de paix.

 

L’Église n’a pas assigné de culte particulier à Melkisédek ; comme on l’a dit plus haut, elle a inséré son nom au canon romain de la messe, quand, juste après les paroles de la Consécration, il est fait allusion aux trois sacrifices que Dieu a particulièrement agréés dans l’Ancien Testament : 

 

…et comme il t’a plu d’accueillir les présents d’Abel, le Juste, le sacrifice de notre père Abraham, et celui que t’offrit Melkisédek, ton grand prêtre, en signe du sacrifice parfait, regarde cette offrande avec amour et, dans ta bienveillance, accepte-la.

 

Autrefois commémoré au 25 mars, jour de l’Annonciation, Melkisédek est actuellement commémoré au 26 août en ces termes : 

 

La commémoration de saint Melkisédek, roi de Salem et prêtre du Dieu très-haut ; il donna la bénédiction à Abraham qui revenait de la victoire, il offrit au Seigneur un sacrifice saint et une victime immaculée, et préfigurant le Christ comme roi de paix et de justice, il est prêtre pour l’éternité, sans aucune généalogie humaine.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie M
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens