Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 23:00

Micae Hô Đình Hy

1808-1857

 

Micae (Michel) était né vers 1808 à Như Lâm (Thừa Thiên, Cochinchine nord : Vietnam).

Sa famille était chrétienne, et comptait douze enfants, il était le plus jeune.

Marié avec un Chrétienne, ils eurent deux garçons et trois filles.

Devenu grand mandarin à l’âge de vingt-et-un ans, intendant des soieries royales, c’était un mandarin de la haute société. Il commerçait avec Singapour et la Malaisie.

Son fils aîné voulut être prêtre et il l’envoya étudier en Indonésie. Mais quand son autre fils mourut à douze ans, il se refusa à rappeler son aîné, ce qui aurait été la tradition confucianiste.

Durant toutes ces années où il recouvrit un poste royal, il s’ingénia à protéger les missionnaires, en les faisant passer pour des correspondants de commerce, et les aidant ainsi à traverser le Vietnam discrètement et en toute sécurité.

Un jour que son bateau avait accroché un autre bateau de commerce, il vendit sa propre tenue officielle pour payer les frais de réparation (ce jour-là, son bateau transportait l’évêque des Missions Etrangères de Paris). 

On lui confia les archives des activités missionnaires, en principe illégales.

Jusque tard, il ne pratiquait pas publiquement sa foi, se contentant de protéger la communauté chrétienne, ce qui contrariait ses collègues mandarins.

Il fut dénoncé par un magistrat local, auquel il avait refusé d’accéder aux filatures de soie royales, et fut arrêté à cause de ses activités chrétiennes.

Durant sa période d’emprisonnement, il joua un tour aux magistrats locaux, présentant un texte où il se disait avoir été enrôlé par le gouvernement français, et précisant que ce gouvernement n’appréciait pas les persécutions infligées aux Chrétiens. La duperie ne fonctionna pas : l’évêque lui-même fit comprendre à Micae que sa manœuvre ne ferait qu’engendrer plus de persécutions, outre que la France ne voulait pas justifier sa présence au Vietnam uniquement à cause des persécutions. Micae alors se rétracta et rédigea une déclaration exacte, et passa ses derniers jours dans le repentir et l’humilité. 

Il fut torturé plusieurs fois avant de subir le martyre, et particulièrement il fut humilié publiquement avant l’exécution. On lui confisqua tous ses biens. Des témoins affirmèrent qu’il avait demandé à mourir près de son village natal, plutôt qu’à l’endroit prévu pour l’exécution. Il voulut porter son habit officiel pour mourir, au lieu de la tenue de prisonnier. Il refusa son dernier repas.

Des prêtres purent lui administrer discrètement les derniers Sacrements. Il fut décapité à An Hòa (Quảng Nam), le 22 mai 1857.

Son épouse et sa belle-fille lui survécurent. Il fut le dernier membre haut-placé à être exécuté sous la dynastie Nguyễn.

En 1900, un historien vietnamien écrivit : 


  L’empereur Tự Đức condamna sa vie terrestre,

  Le pape Léon le glorifia dans l’autre Vie.

Micae fut béatifié en 1900 et canonisé en 1988.

Rappelons que les Martyrs vietnamiens ont leur jour de fête commun le 24 novembre.

 

(Des contemporains critiquèrent souvent Micae pour sa première «confession», la jugeant responsable des persécutions successives ; mais quand le fils de Micae put revenir au pays, vingt-cinq ans après, il donna pleinement raison à son père : tous ceux que celui-ci avait nommés dans sa déclaration, toute sa famille, ses proches, les Chrétiens alentour, tous furent épargnés).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens