Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 00:00

 Miguel Díaz Sánchez

1879-1936

 

Né le 30 juillet 1879 à Caudete (Albacete, Espagne) de parents très chrétiens, Miguel et Trinidad, Miguel fut baptisé le jour-même, avec les noms de Miguel Abdón Senén, ces deux derniers Saints (des Martyrs romains) étant justement vénérés ce jour-là.

Il fréquenta le séminaire de Orihuela, où ses confrères le jugèrent exemplaire dans son comportement et sa piété.

Il fut ordonné prêtre en 1903 et nommé vicaire dans son village natal, Caudete, puis curé à Tabarca, et finalement curé à Elda (Alicante) où son activité fébrile lui valut l’amitié des ouvriers ; ce fut à tel point que, lorsqu’il fut question de le transférer à nouveau à la cure de Caudete, une pétition de quatorze mille signatures implora son maintien à Elda.

Il dut tout de même repartir à Caudete, où Dieu lui donnait «rendez-vous».

Lors des élections de mars 1936, l’église fut fermée et le curé obligé de vivre et agir dans la clandestinité. Il chercha à récupérer tout ce qu’il pouvait de l’église pour le conserver chez lui, en particulier le Saint-Sacrement. Il donna aussi l’hospitalité au sacristain.

Quand la guerre civile éclata en juillet, le curé dut se cacher et changer fréquemment de cachette, sans pour autant cesser d’administrer les sacrements partout où il pouvait.

Le 14 octobre 1936, il fut arrêté, et incarcéré chez les Carmélites, dont le couvent était transformé en prison, du moins ce qui en restait après l’incendie du 22 juillet.

A cette nouvelle, les miliciens de Elda firent tout leur possible pour libérer «leur» curé, mais en vain. Il fut question de le transférer à Albacete, le 9 novembre. Pendant que les miliciens mangeaient, on proposa même à don Miguel de s’enfuir, mais il refusa.

Une autre voiture arriva, qui emmena le prêtre en direction d’Almansa ; arrivés au pont, on assassina sauvagement ce curé qui avait tant travaillé pour ses brebis. Détail vraiment pénible : ce furent ses propres paroissiens qui l’abattirent. L’autopsie révéla des nombreuses blessures au crâne et dans la cage thoracique.

Le prêtre martyr fut retrouvé le lendemain au bord de la route de Almansa, près de Bonete.

Il y a deux versions sur la date exacte de la mort du prêtre. Pour certains, sa mort aurait eu lieu le 10 novembre, pour d’autres le 15 novembre 1936, date retenue par le Martyrologe Romain.

 

Don Miguel Díaz Sánchez fut béatifié en 2007.

  

Miguel Díaz Sánchez

1879-1936

 

Né le 30 juillet 1879 à Caudete (Albacete, Espagne) de parents très chrétiens, Miguel et Trinidad, Miguel fut baptisé le jour-même, avec les noms de Miguel Abdón Senén, ces deux derniers Saints (des Martyrs romains) étant justement vénérés ce jour-là.

Il fréquenta le séminaire de Orihuela, où ses confrères le jugèrent exemplaire dans son comportement et sa piété.

Il fut ordonné prêtre en 1903 et nommé vicaire dans son village natal, Caudete, puis curé à Tabarca, et finalement curé à Elda (Alicante) où son activité fébrile lui valut l’amitié des ouvriers ; ce fut à tel point que, lorsqu’il fut question de le transférer à nouveau à la cure de Caudete, une pétition de quatorze mille signatures implora son maintien à Elda.

Il dut tout de même repartir à Caudete, où Dieu lui donnait «rendez-vous».

Lors des élections de mars 1936, l’église fut fermée et le curé obligé de vivre et agir dans la clandestinité. Il chercha à récupérer tout ce qu’il pouvait de l’église pour le conserver chez lui, en particulier le Saint-Sacrement. Il donna aussi l’hospitalité au sacristain.

Quand la guerre civile éclata en juillet, le curé dut se cacher et changer fréquemment de cachette, sans pour autant cesser d’administrer les sacrements partout où il pouvait.

Le 14 octobre 1936, il fut arrêté, et incarcéré chez les Carmélites, dont le couvent était transformé en prison, du moins ce qui en restait après l’incendie du 22 juillet.

A cette nouvelle, les miliciens de Elda firent tout leur possible pour libérer «leur» curé, mais en vain. Il fut question de le transférer à Albacete, le 9 novembre. Pendant que les miliciens mangeaient, on proposa même à don Miguel de s’enfuir, mais il refusa.

Une autre voiture arriva, qui emmena le prêtre en direction d’Almansa ; arrivés au pont, on assassina sauvagement ce curé qui avait tant travaillé pour ses brebis. Détail vraiment pénible : ce furent ses propres paroissiens qui l’abattirent. L’autopsie révéla des nombreuses blessures au crâne et dans la cage thoracique.

Le prêtre martyr fut retrouvé le lendemain au bord de la route de Almansa, près de Bonete.

Il y a deux versions sur la date exacte de la mort du prêtre. Pour certains, sa mort aurait eu lieu le 10 novembre, pour d’autres le 15 novembre 1936, date retenue par le Martyrologe Romain.

Don Miguel Díaz Sánchez fut béatifié en 2007.

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie M
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens