Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 23:00

 

 

Passionistes de Daimiel

† 1936

 

Daimiel est une localité proche de Ciudad Real (Castille la Manche, Espagne centrale), où se trouvait un important couvent de Passionistes, dédié au «Christ de la Lumière» (Santo Cristo de la Luz). On y formait principalement de jeunes vocations en vue de les envoyer en mission en Amérique latine (Mexique, Cuba, Vénézuéla) : on s’apercevra plus bas que beaucoup avaient en effet entre dix-huit et vingt-et-un ans.

Dans le couvent se trouvait le père Provincial, Nicéforo de Jésus et Marie, avec, à ses côtés, le supérieur du couvent, Felipe de l’Enfant-Jésus.

La Révolution anti-cléricale venait d’éclater au grand jour. Le 21 juillet 1936 un peu avant  minuit, un groupe d’hommes armés se présenta au couvent de Daimiel. Les trente-et-un Religieux étaient en ce moment rassemblés autour de leur Supérieur, le père Nicéforo de Jésus, qui leur adressait ces paroles : 

Mes enfants, voici notre Gethsémani. Notre esprit est profondément angoissé à contempler cette dure perspective du Calvaire, comme ce fut le cas pour Jésus ; de même notre nature humaine, dans sa faiblesse, tremble, prend peur… Mais Jésus est avec nous. Je vais vous Le donner, Lui qui est la force du faible… Jésus a été réconforté par un ange ; c’est Jésus lui même qui nous réconforte et nous soutient… Dans quelques instants, nous serons avec le Christ… Citoyens du Calvaire, courage ! Mourons avec le Christ ! C’est mon devoir, maintenant, de vous encourager, et moi-même je suis encouragé par votre exemple.

Ensuite, le père Nicéforo donna à toute la communauté l’absolution générale puis la Communion. 

Les hommes armés firent sortir toute la communauté et la rassembla dans le cimetière voisin. Un des cinq rescapés put raconter : 

Notre imagination s’emballait à la vue des tombes déjà creusées. Allaient-ils nous enterrer vivants ou morts ? Déjà, la pensée de la mort suffisait à nous terroriser, mais l’idée d’être enterrés vivants, encore plus.

Les hommes partagèrent les Religieux en différents groupes, qu’ils laissèrent partir librement, avec ordre de ne plus reparaître à Daimiel. Mais leurs mouvements, leurs points de chute, furent strictement contrôlés par le Front populaire et annoncés à divers groupes armés, avec cet avertissement fallacieux : Les Passionistes de Daimiel vont passer par là. C’est de la viande fraîche ! Ne les laissez pas partir… A part cinq d’entre eux qui réussirent à rejoindre Madrid et à survivre après mille péripéties, les vingt-six autres furent martyrisés.

1. Le 22 (ou plutôt probablement le 23) juillet, neuf d’entre eux, furent mis dans un train à destination de Madrid, avec un sauf-conduit indiquant qu’ils étaient religieux : ce sauf-conduit suffisait par lui-même à dénoncer les Religieux. Mis en prison dans le proche quartier de Carabanchel Bajo, accusés d’être des religieux qui tuaient les gens, puis exposés dans la rue pour recevoir les moqueries des passants ; ils furent ensuite abattus et mis dans une fosse commune, avec au poignet l’énoncé de leur «crime» : Pour être un religieux Passioniste de Daimiel.

2. Le 23 juillet, furent abattus à Manzanares (Ciudad Real) le père Nicéforo et cinq autres. Six autres furent «seulement» blessés (l’un perdit un œil, un autre avait une balle dans le bras, un autre avait la mâchoire fracassée) ; ils formeront le dernier groupe, et seront fusillés une deuxième fois le 23 octobre suivant (voir plus bas).

3. Trois autres Religieux pensèrent rejoindre Madrid, en train ou à pied ; on les fit descendre du train à Urda (Tolède), et on les fusilla au matin du 25 juillet.

4. Deux autres, le père Juan Pedro de Saint-Antoine et le frère Pablo María de Saint-Joseph, rejoignirent Carrion de Calatrava (Ciudad Real), où ils purent se cacher pendant deux mois. Découverts, on les abattit, le 25 septembre, tandis qu’ils baisaient leur crucifix et criaient Vive le Christ Roi ! Avec eux fut aussi exécuté un autre Religieux mariste.

5. Six autres, ceux dont il a été question plus haut, recueillis par la Croix-Rouge à Manzanares, hospitalisés pendant trois mois, sortis de l’hôpital, furent exécutés trois mois plus tard, le 23 octobre, dans les environs de Manzanares (Ciudad Real).

Des témoins oculaires purent affirmer que tous les Passionistes pardonnèrent à leurs assassins avant de mourir. Un autre raconta que, après avoir été abattu, le père Nicéforo avait les yeux tournés vers le ciel et souriait. L’un des assassins alors, furieux, lui tira encore une fois à brûle pourpoint, en disant Quoi, tu souris encore ?

Ces vingt-six Martyrs furent béatifiés en 1989.

Ils sont commémorés au Martyrologe à leurs dies natalis respectifs. Comparant d’autres sources, on pourra trouver quelques variantes de dates (entre le 22 et le 23 juillet, entre le 23 juillet et le 23 octobre) ; on a privilégié ici les sources officielles passionistes.

 

Voici la liste de ces Martyrs, rangés par ordre chronologique de leur martyre, puis par ordre chronologique de leur naissance

 

1. Le 23 (ou peut-être le 22) juillet 1936, à Carabanchel Bajo (Madrid) :

Prénom Nom Nom de religion Qualité Naissance Lieu de Naissance
Felipe Valcobado Granado F. de l’Enfant-Jésus Prêtre 26-05-1874 San Martín de Rubiales (Burgos)
Manuel Pérez Jiménez Germán de Jésus et Marie Prêtre 07-09-1898 Cornago (La Rioja) 
Anacario Benito Nozal A. de l’Immaculée Frère 23-09-1906 Becerril del Carpio (Palencia)
Felipe Ruiz Fraile F. de Saint-Michel Frère 06-03-1915 Quintanilla de la Berzosa (Palencia)
Maurilio Macho Rodrígue M. de l’Enfant-Jésus Clerc 15-03-1915 Villafría (Burgos)
José Osés Sáinz J. de Jésus et Marie Clerc 29-04-1915 Peralta (Navarra)
Julio Mediovilla Concejero J. du Cœur de Jésus Clerc 07-05-1915 La Lastra (Palencia)
José Ruiz Martínez J. María de Jésus Agonisant Clerc 03-02-1916 Puente La Reina (Navarra)
Laurino Proaño Cuesta L. de Jésus Crucifié Clerc 14-04-1916 Villafría (Burgos)

 

2. Le 23 juillet 1936, à Manzanares (Ciudad Real) :

Prénom Nom Nom de religion Qualité Naissance Lieu de naissance
Vicente Diez Tejerina Nicéforo de Jésus et Marie Prêtre 17-02-1893 Herreruela (Cáceres)
José Estalayo García J. des Sacrés-Cœurs Clerc 17-03-1915 San Martín de Perapertú (Palencia)
Epifanio Sierra Conde Sierra Conde Clerc 12-05-1916 San Martín de los Herreros (Palencia)
Fulgenzio Calvo Sánchez F. du Cœur Imm. de Marie Clerc 16-01-1917 Cubillo de Ojeda (Palencia)
Abilio Ramos y Ramos A. de la Croix Clerc 22-02-1917 Resoba (Palencia)
Zacarías Fernández Crespo Z. du Saint-Sacrement Clerc 24-05-1917 Cintruénigo (Navarra)

 

3. Le 25 juillet 1936, à Urdá (Tolède) : 

Prénom Nom Nom de religion Qualité Naissance Lieu de naissance
Benito Solana Ruiz B. de N.Dame de Villar Frère 17-02-1882 Cintruénigo (Navarra)
Pedro Largo Redondo P. du Cœur de Jésus Prêtre 19-05-1907 Alba de los Cardaños (Palencia)
Felix Ugalde Irurzun F. des Cinq Plaies Clerc 06-11-1915 Mendigorria (Navarra)

 

4. Le 25 septembre 1936, à Carrion de Calatrava (Ciudad Real) :

Prénom Nom Nom de religion Qualité Naissance Lieu de naissance
Pedro  Leoz Portillo Pablo María de Saint-Joseph Frère 17-02-1882 Leoz (Navarra)
José María    Bengoa Aranguren Juan Pedro de Saint-Antoine Prêtre 19-06-1890 Santa Águeda de Guesalíbar (Guipúzcoa)

 

 

5. Le 23 octobre 1936, à Manzanares (Ciudad Real) : 

Prénom Nom Nom de religion Qualité Naissance Lieu de naissance
Anatolio García Nozal  Ildefonso de la Croix Prêtre 15-03-1898 Becerril del Carpio (Palencia)
Justiniano Cuesta Redondo J. de S.Gabriel de l’Addolorata Prêtre 19-08-1910 Alba de los Cardaños (Palencia)
Eufrasio De Celis Santos E. de l’Amour Miséricordieux Clerc 13-03-1913 Salinas de Pisuerga (Palencia)
Tomás Cuartero Gascón T. du Saint-Sacrement Clerc 22-02-1915 Tabuenca (Saragosse)
Honorino Carracedo Ramos H. de N.Dame des Douleur Clerc 21-04-1916 La Lastra (Palencia)
José María Cuartero Gascón J.M. de Jésus et Marie Clerc 24-04-1918 Tabuenca (Saragosse)
           

 

Partager cet article

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie P
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens