Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 23:00

Pere Sans i Jordá

1680-1747

 

(On trouve aussi Pedro Sanz y Jordá, à l’espagnole).

Né le 3 (ou le 1er ou le 22) septembre 1680 à Ascó (Tortosa, Catalogne, Espagne), Pere (Pierre) était le fils de Andrés Sanz et de Catalina Jordá. Il entra chez les Dominicains de Lérida en 1697, où il fut ordonné prêtre en 1704.

En 1708, il est à Saragosse. En 1712, volontaire pour travailler en pays de missions, il fut envoyé à Manille, où il arriva en 1713 ; il y apprit le chinois, avant de pénétrer dans le Fukien, avec quelques autres Compagnons. 

En 1728, il fut nommé vicaire apostolique et en 1730, évêque coadjuteur.

En 1730, il dut trouver refuge à Canton, où il reçut l’ordination épiscopale. Mais les temps étaient très difficiles. Le nouvel empereur interdit la religion dans ses états. Il fallait se déplacer la nuit. Les missionnaires ne pouvaient célébrer que rarement la Messe. Ils se rencontraient parfois une fois par an…

Exilé à Macao, il dut attendre 1738 pour entrer à nouveau au Fukien et reprendre avec tout son zèle les prédications, le soin pour les pauvres et les malades.

En 1746, un apostat livra des informations et plusieurs missionnaires, dont Mgr Sanz, furent arrêtés à Focheu. Mgr Sanz avait soixante-six ans, il se laissa capturer pour sauver d’autres chrétiens.

Il reçut quatre-vingt-quinze coups d’une courroie en cuir (dont un seul coup peut rendre quelqu’un inconscient, ou lui faire perdre toutes les dents).

Il subit avec les confrères un premier procès, qui finit par une absolution ; mais le vice-roi déposa les juges, nomma un nouveau tribunal, qui cette fois condamna à mort les missionnaires. Ainsi, le vice-roi pourrait être récompensé par la cour impériale. A l’annonce de la sentence, Mgr Sans dit : Du haut du ciel, je serai le protecteur de cet empire.

Au moment du supplice Mgr Sanz adressa au bourreau cette petite phrase : J’aimerais bien t’emmener au Paradis avec moi ; le bourreau lui répliqua : Je désire y aller de tout mon cœur… et le décapita sur le champ.

C’était le 26 mai 1747, à Fuzhou (Fujian). Mgr Pere Sans i Jordá fut béatifié en 1893, et canonisé en 2000.

 

Son dies natalis est au 26 mai, tandis qu’une fête commune célèbre tous les Martyrs de Chine, le 9 juillet.


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens