Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 23:00

Pie V

1566-1572

 

D’une famille bolonaise ruinée, Michele Ghislieri naquit près d’Alessandria, dans le diocèse de Tortona (Piémont, Italie), le 17 janvier 1504.

Petit berger, il put bientôt étudier et montra de grandes aptitudes. Entré à quatorze ans chez les Dominicains où il reçut le nom de Michele Alessandrino, il fut envoyé prendre ses grades académiques à Bologne, et enseigna successivement pendant seize ans la sainte théologie. Il savait donner à son enseignement l’empreinte surnaturelle.

L’austérité de sa vie, l’exigence personnelle pour l’intégrité et la sainteté, l’opiniâtreté à défendre la vérité contre l’erreur, le firent remarquer.

On le recherchait comme directeur spirituel. Il fut prieur à Vigevano et Alba, reçut le titre et la mission d’inquisiteur à Côme, commissaire général du Saint-Office, évêque de Sutri et Nepi, enfin cardinal du titre de la Minerve, puis de Sainte-Sabine sur l’Aventin, et inquisiteur général pour toute l’Église.

Comme inquisiteur exigeant, il s’attira les jalousies des libraires ; comme prêtre juste, il obtint la conversion d’hérétiques, entre autres le franciscain hérétique relaps Sesto de Sienne, qui abjura et fut gracié de la peine de mort qu’il avait encourue.

Comme évêque, il réveilla le zèle endormi des chanoines de Mondovì, ramena les fidèles à l’observance des lois morales et à l’usage des sacrements.

Cardinal et bientôt pontife suprême, Michele resta toujours simple, très austère et attaché à la vie religieuse ; il portait toujours l’habit dominicain ; il en imposa aussi la pratique aux autres religieux devenus évêques. 

Il favorisa l’heureuse et tant attendue conclusion du concile de Trente, qui aboutit à la publication du Catéchisme, du nouveau Bréviaire et du Missel.

A la mort de Pie IV, il fut élu deux-cent vingt-cinquième pape le 7 janvier 1566 : il accepta à contrecœur la tiare et prit le nom de Pie V.

Il maintint son style de vie sobre, austère, et ne céda jamais aux vues humaines. S’il éleva un membre de sa famille au cardinalat - parce qu’il avait participé à la bataille de Lepanto, cf. infra - ce fut en lui imposant une règle de vie strictement religieuse. Un autre de ses neveux ayant eu une conduite répréhensible, il lui enjoignit de quitter Rome “avant que fût consommée” la chandelle qui éclairait la pièce.

Son œuvre s’étendit aussi bien à Rome qu’à toute l’Europe. 

A Rome, il se montra sévère et exigeant dans la réforme morale. Il élimina les statues trop sensuelles du Belvédère et les fit remettre au Capitole ; il autorisa la peine de mort (la peine du feu) pour les homosexuels, prêtres ou non ; il fit fouetter publiquement les prostituées ; il décréta des peines contre le concubinage et le blasphème. Une bulle pontificale interdit pour toujours les courses de taureaux.

Il exigea du clergé, des humbles religieux jusqu’aux cardinaux, une vie sainte, austère, et réforma les études. Il proclama Docteur de l’Église saint Thomas d’Aquin et en imposa la méthode aux universités.

S’il interdit la présence des Juifs à Rome, il s’efforça de les convertir. Il interdit le port des armes, accentua la répression du brigandage et l’exécution des jugements. Il recevait les petits, les écoutait, les soulageait de ses deniers. Il visitait les pauvres, les malades. Envers les condamnés à mort, il permit qu’on leur donnât l’indulgence plénière et qu’on célébrât la messe avant l’aurore précédant leur exécution, pour les assister au dernier moment.

Il s’éleva avec vigueur contre le protestantisme, en Allemagne contre l’empereur intrigant Maximilien, faisant intervenir s.Pierre Canisius ; en Angleterre contre Élisabeth et en faveur de Marie Stuart ; en France contre les intrigues de Catherine de Medici.

Mais c’est surtout à propos de la lutte contre l’invasion des Turcs, que Pie V est resté célèbre. L’Occident était menacé ; le pape réussit à soulever une coalition européenne qui paya une flotte assez importante à opposer à celle des Ottomans. Après une difficile négociation, la flotte alla au-devant des ennemis de l’Église, qu’elle rencontra dans le golfe de Patras en Grèce. Il y eut beaucoup de victimes de part et d’autre, mais les Chrétiens furent vainqueurs, le 7 octobre 1571.

Ce jour-là, le pape Pie V était avec son trésorier et, brusquement, eut une extase et comprit que Dieu avait donné la victoire. Le dominicain qu’il était attribua la victoire à la puissante intercession de Marie, dont l’invocation de Auxilium Christianorum fut alors ajoutée aux Litanies de la Sainte Vierge. C’est à cette victoire que remonte l’institution de la fête de Notre-Dame du Rosaire le 7 octobre.

Très éprouvé par la douloureuse maladie de la pierre, le pape préféra supporter les souffrances que de subir une opération. Il murmurait : Seigneur, augmente le mal, mais augmente aussi ma patience. Il reçut le viatique le Jeudi Saint 3 avril 1572 et mourut le 1er mai suivant.

Pie V fut béatifié en 1671 et canonisé en 1710. Inscrit au Martyrologe le 1er mai, il est fêté au calendrier romain le 30 avril.

 

Il eut pour successeur Grégoire XIII.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens