Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 00:00

Pierre Berthelot

1600-1638

 

Pierre naquit à Honfleur (Calvados), d’un Capitaine de navire et Maître chirurgien.

Dès l’âge de douze ans, il commence son activité de marin. A dix-neuf ans, sur l’Espérance, en partance pour l’Extrême-Orient, il est fait prisonnier de Hollandais qui, finalement, le débarquent en Indonésie.

Pierre va naviguer d’un endroit à l’autre et parviendra à une connaissance extrêmement précise de toutes les côtes, des récifs, des écueils, des courants de cet archipel de l’Indonésie. Finalement il arrive à la place forte portugaise de Malacca et propose ses services de pilote : c’est que dans l’intervalle, il a appris le malais tout en parlant parfaitement le portugais. Il a à peine vingt-six ans et on lui confie déjà des galères équipées de pièces d’artillerie, pour surveiller les côtes.

Complétant son expérience, il devient maintenant un cartographe chevronné, notant tout ce qu’il observe.

En 1629 il rejoint Goa en Inde, où il rencontre le gouverneur portugais Nuno Alvarez Botelho. Pierre est chargé de conduire une expédition contre les Hollandais à Malacca, d’où il revient victorieux. Pierre est anobli et reçoit le titre de Pilote major des Indes et cosmographe royal.

Deux autres expéditions navales, en 1631 et 1636, confirmeront encore l’habileté de Pierre. Entre temps, il multipliera les voyages, en Angleterre, en Espagne, à Terre-Neuve. Il a laissé une collection de cartes d’une précision extraordinaire, qu’on a retrouvées dans une bibliothèque de Paris, ainsi qu’en copie au British Museum.

Ce marin à la carrière riche et prometteuse a rencontré les Jésuites en 1629, puis décide d’entrer chez les Carmes Déchaux de Goa, où il prononce ses vœux à Noël de 1634, prenant le nom de Denis de la Nativité (mais probablement en portugais : Dionísio da Natividade). Il sera ordonné prêtre en 1638.

Ces dates ne sont pas contradictoires : en effet, en 1636, le Vice-roi portugais fait encore appel au moine Denis pour diriger une expédition contre les Hollandais, qui seront effectivement mis en fuite.

Or, en 1638, le Vice-roi propose la paix au Prince indien d’Achem, un sultanat à l’extrême pointe de Sumatra. Celui qui va conduire la mission, Francisco de Souza de Castro, ancien gouverneur de Malacca, invite le père Denis à conduire la flotte. En route, la flotte sera attaquée et Denis sera grièvement blessé, mais la flotte, victorieuse, parvient à Achem.

*   *   *

Tomás Rodríguez de la Cunnia était né à Paredes (Portugal) en 1598.

Tout jeune, il entra dans la marine et rejoignit les îles orientales.

Cette vie ne lui apportant pas la satisfaction à laquelle il aspirait, il demanda à Dieu des lumières sur le meilleur chemin à prendre pour servir Le servir.

Il rencontra bientôt les pères Carmes de Tatta, qui le captivèrent par leur douceur, leur apostolat et leur dévotion à la Sainte Vierge.

Il demanda à recevoir l’habit, et prit le nom de Redento de la Croix («Racheté par la Croix», qu’on a en général traduit par Redempt de la Croix).

Dès lors, il chercha à porter la croix du Seigneur et à accepter les contradictions de la vie comme moyen de sanctification.

Une fois faite la profession comme frère lai, les supérieurs l’envoyèrent au couvent de Duc, puis à celui de Goa : c’est là qu’il connut le père Denis.

Ils s’entendirent très bien, ce fut une amitié qui rappela celle de David et Jonathan dans l’Ecriture (1S 18:1-4). Et ce fut sur la demande de Denis que Redento participa avec lui à cette mission auprès du sultan d’Achem.

*   *   *

D’abord bien reçus, les diplomates sont malheureusement trompés et jetés en prison. Une partie est même massacrée dès le 27 novembre. Les Indonésiens exigent des survivants, en particulier de Denis et de Redento, de se convertir à l’Islam. Sur leur refus, ils sont un à un tués à coups de flèches et de cimeterre. Le premier à tomber est Redento, criblé de flèches et décapité, le dernier est Denis, qui a soutenu tous les autres dans leur martyre (29 novembre 1638).

Denis est d’abord piétiné par des éléphants, puis achevé à coups de cimeterre sur le crâne.

Il a été rapporté que, bien qu’enterré plus loin dans l’île, le corps de Denis apparut plusieurs fois à l’endroit de son martyre. Pour le «supprimer», le roi d’Achem fit jeter la dépouille du Religieux en pleine mer, lestée de gros cailloux.

Le martyre fut reconnu ; Denis et Redento furent béatifiés en 1900. Ils sont commémorés le 29 novembre. 

Denis est invoqué par les marins, pour les voyages en mer, pour la pluie, pour la conversion des Infidèles.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens