Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 00:00

Polyeucte

† 250

 

Le nom de ce martyr est assez connu dans le monde littéraire français, pour la tragédie que Pierre Corneille a écrite en 1641, et qui s’inspire directement de la Passio de saint Polyeucte.

Polyeucte était un officier romain, d’origine grecque, stationné à Mélitène (aujourd’hui Malatya en Turquie). Il avait épousé Pauline, la fille du gouverneur de la province, Félix, et pouvait déjà avoir quelques enfants. 

Quoiqu’encore païen, il écoutait amicalement ce que son compagnon Néarque lui disait sur le christianisme, quand fut publié l’édit impérial de la nouvelle persécution de Dèce. 

Une vision (ou une apparition) du Christ inspira à Polyeucte une ferme espérance de la gloire céleste, et un grand désir du baptême de sang.

Ayant lu l’édit de l’empereur, Polyeucte le déchira publiquement, puis alla briser les statues de douze dieux qu’on portait en procession. 

Ni les exhortations de Félix, ni celles de Pauline, ni celles des bourreaux éreintés de le frapper, ne purent ébranler Polyeucte. Il fut décapité.

La date historique de ce martyre semble avoir été établie au 7 janvier 250, comme le rappelle le Martyrologe romain.

Dès le 4e siècle fut construite à Mélitène une basilique en l’honneur de saint Polyeucte.

A Constantinople prévalut l’opinion que saint Polyeucte punissait les parjures ; c’est sans doute sur la base de cette croyance que les premiers rois de France confirmaient leurs traités par le nom de Polyeucte et le prenaient, avec saint Hilaire et saint Martin, pour juge et vengeur de celui qui romprait l’accord.

Peut-on qualifier l’attitude de Polyeucte d’imprudente ? Lui était-il permis d’affronter publiquement les autorités ? C’est sans doute la vision qu’il eut, qui lui suggéra son ardeur à se déclarer croyant, avant même d’avoir été baptisé. Il reçut le baptême du sang, qui lui ouvrait le Ciel.

La tragédie de Corneille comporte quelques altérations par rapport à l’Histoire, mais certains vers sont à la hauteur du Martyr : 

Ainsi à Pauline :

 

 Je vous aime

 Beaucoup moins que mon Dieu, mais bien plus que moi-même.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens