Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 23:00

  

Stanisław Mysakowski

1896-1942

 

Né le 15 septembre 1896, en la fête de Notre-Dame des Douleurs, Stanisƚaw était le fils de l’organiste de Wojsƚawice, Nicola.

Après son baccalauréat à Zamośc, il entra au Grand séminaire de Lublin et fut ordonné prêtre en 1920. 

Après avoir été vicaire à Zamosc, il fréquenta la faculté théologique de Lublin et reçut en 1924 le doctorat en théologie ; à Lublin également, il fut aumônier des Sœurs de la Charité, ainsi que confesseur, près de Lublin, dans la congrégation du Divin Pasteur.

Dans cette ville, outre que vicaire en plusieurs paroisses, il exerça une grande activité pastorale, pour les enfants abandonnés à eux-mêmes, pour les mal-logés ; co-fondateur des Prêtres du Bon Pasteur, il fonda la revue Chevalier du Sacré-Cœur, un magazine Echo Paroisse, un cinéma, des cours pour les enfants de familles pauvres, des activités pour les jeunes, une bibliothèque, un asile pour vieillards, une soupe populaire, des colonies de vacances…

En 1933, il renonça à la charge de curé, pour pouvoir se donner complètement à ces œuvres sociales.

Lors de la Deuxième guerre mondiale et de l’invasion de la Pologne, les Nazis se doutèrent (ou l’en accusèrent froidement) qu’il hébergeait des Juifs dans ces centres. Il fut arrêté dès novembre 1939 et condamné à mort ; sa peine fut commuée en réclusion à perpétuité et l’abbé Stanisƚaw fut envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen (décembre 1939), puis à Dachau (décembre 1940), avec le numéro 22591.

Epuisé par la faim et le travail excessif, il fut destiné, par euphémisme, au «transport des malades», c’est-à-dire à la mort en chambre à gaz. Peut-être à Hartheim (Linz), et peut-être déjà asphyxié dans le camion qui l’y transportait, ou peut-être même déjà à Dachau, les sources n’étant pas unanimes. Ce dernier déplacement aurait eu lieu le 14 octobre 1942.

Après l’exécution, son corps fut brûlé.

Le martyre de ce prêtre a donc pu avoir lieu ce même 14 octobre 1942, comme le retient le Martyrologe. D’autres sources avancent la date du 30 octobre 1942 ; en effet, l’annonce officielle de la part des autorités du camp parlent de sa mort au 30 octobre, et de la crémation du corps le 3 novembre 1942.

L’abbé Stanisƚaw Mysakowski a été béatifié en 1999. 

Stanisław Mysakowski

1896-1942

 

Né le 15 septembre 1896, en la fête de Notre-Dame des Douleurs, Stanisƚaw était le fils de l’organiste de Wojsƚawice, Nicola.

Après son baccalauréat à Zamośc, il entra au Grand séminaire de Lublin et fut ordonné prêtre en 1920. 

Après avoir été vicaire à Zamosc, il fréquenta la faculté théologique de Lublin et reçut en 1924 le doctorat en théologie ; à Lublin également, il fut aumônier des Sœurs de la Charité, ainsi que confesseur, près de Lublin, dans la congrégation du Divin Pasteur.

Dans cette ville, outre que vicaire en plusieurs paroisses, il exerça une grande activité pastorale, pour les enfants abandonnés à eux-mêmes, pour les mal-logés ; co-fondateur des Prêtres du Bon Pasteur, il fonda la revue Chevalier du Sacré-Cœur, un magazine Echo Paroisse, un cinéma, des cours pour les enfants de familles pauvres, des activités pour les jeunes, une bibliothèque, un asile pour vieillards, une soupe populaire, des colonies de vacances…

En 1933, il renonça à la charge de curé, pour pouvoir se donner complètement à ces œuvres sociales.

Lors de la Deuxième guerre mondiale et de l’invasion de la Pologne, les Nazis se doutèrent (ou l’en accusèrent froidement) qu’il hébergeait des Juifs dans ces centres. Il fut arrêté dès novembre 1939 et condamné à mort ; sa peine fut commuée en réclusion à perpétuité et l’abbé Stanisƚaw fut envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen (décembre 1939), puis à Dachau (décembre 1940), avec le numéro 22591.

Epuisé par la faim et le travail excessif, il fut destiné, par euphémisme, au «transport des malades», c’est-à-dire à la mort en chambre à gaz. Peut-être à Hartheim (Linz), et peut-être déjà asphyxié dans le camion qui l’y transportait, ou peut-être même déjà à Dachau, les sources n’étant pas unanimes. Ce dernier déplacement aurait eu lieu le 14 octobre 1942.

Après l’exécution, son corps fut brûlé.

Le martyre de ce prêtre a donc pu avoir lieu ce même 14 octobre 1942, comme le retient le Martyrologe. D’autres sources avancent la date du 30 octobre 1942 ; en effet, l’annonce officielle de la part des autorités du camp parlent de sa mort au 30 octobre, et de la crémation du corps le 3 novembre 1942.

L’abbé Stanisƚaw Mysakowski a été béatifié en 1999.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens