Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 23:00

Thomas Whitbread

1618-1679

 

Ce prêtre anglais était né dans l’Essex en 1618, et l’on ne sait rien de son enfance.

Il reçut sa formation à Saint-Omer et entra chez les Jésuites en 1635.

Rentré en Angleterre en 1647, il y exerça sa mission pastorale pendant plus de trente années, principalement dans les régions de l’est, sous le pseudonyme de Harcourt.

Il fit sa profession solennelle en 1652.

Deux fois supérieur dans le district de Suffolk, une fois dans celui du Lincolnshire, il fut provincial en 1678 ; c’est en cette qualité qu’il vint visiter les catholiques anglais réfugiés en France. A Saint-Omer il rencontra un certain Titus Oates, qui, passé de l’anglicanisme au catholicisme, s’était montré assez instable déjà au collège anglais de Valladolid (Espagne) ; le Père Whitbread refusa son admission dans la Société des Jésuites.

C’est justement peu après que fut inventé à Londres le fameux “complot Titus Oates”, qui accusait les Jésuites de comploter contre le roi pour rétablir le Catholicisme.

Oates lui-même conduisit une quinzaine de soldats pour arrêter le Père Whitbread (avec le Père Mico, qui mourut en prison)  à Londres le jour de la Saint-Michel (29 septembre 1678), mais il était si malade (il avait contracté la peste à Anvers) qu’on ne put le transporter à la prison de Newgate que trois mois plus tard. Là ils y retrouvèrent les Pères Fenwick et Ireland.

Outre ce père John Fenwick, trois autres Jésuites allaient ensuite être jugés avec lui : William Harcourt dit Barrow, John Gavan, Anthony Turner, qui ont également leur notice.

D’abord jugés au tribunal de Old Bailey (17 décembre 1678), et bien que toutes les accusations contre eux fussent nulles, ils restèrent cependant en prison jusqu’au 13 juin 1679.

Cette fois-ci on les trouva coupables de haute trahison, accusation qui fit dire à un spectateur indigné qu’ “un jury de Turcs (les) aurait acquittés”.

Sur l’échafaud, quand ils avaient déjà la corde au cou, on leur proposa la vie sauve, s’ils révélaient les secrets de la conspiration, qu’ils ignoraient bien évidemment.

Après la pendaison, ils furent dépecés, écartelés. C’était le 20 juin 1679, jour où ils sont commémorés au Martyrologe.

Les restes des Martyrs furent ensevelis à Saint-Gilles-in-the-Fields.

Le Père Thomas Whitbread fut béatifié en 1929.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens