Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 23:00

 

La fête de la Transfiguration du Seigneur

 

Les trois évangiles «synoptiques» relatent l’événement de la Transfiguration de Jésus-Christ, en présence des Apôtres Pierre, Jacques et Jean.

Le récit se trouve en Matthieu (Mt 17), Marc (Mc 9) et Luc (Lc 9), et c’est sans doute le récit de Marc qui est le plus vivant, ayant été reçu de la bouche même de Pierre par son disciple Marc qui l’écoutait parler à Rome.

L’évangéliste donne ce détail, que les vêtements du Christ devinrent étincelants, d’une blancheur extrême, comme il n’est foulon sur terre qui puisse ainsi blanchir.

Le Christ apparaît sur le Mont Thabor comme un nouveau Moïse et un nouvel Elie, législateur et prophète de la Nouvelle Alliance.

La fête existait très tôt chez les Grecs, et passa en occident après le 8e siècle, dans quelques diocèses d’Espagne, de France et d’Italie. Elle fut placée exactement quarante jours avant la fête de la Croix (14 septembre) : de même que le Christ voulut montrer aux Apôtres la gloire qui devait faire suite à la passion, de même la fête de la Transfiguration précède ainsi celle de la Croix dans notre calendrier liturgique.

Le 6 août 1457, pour marquer une victoire remportée sur les Turcs par le roi Jean Hunyade et saint Jean de Capistran, le pape Calliste III étendit la fête à l’Eglise universelle.

Cette scène de la Transfiguration constitue désormais le quatrième des cinq nouveaux «Mystères lumineux» de notre Rosaire, depuis la publication de la Lettre Apostolique de Jean-Paul II en 2002 (Rosarium Virginis Mariæ, n.21).

Certains pourraient se demander quel rôle joue Marie dans cette Transfiguration, dont elle est absente totalement.

Que nous dit le Père, lors de la Transfiguration du Christ ? Ecoutez-Le (Mc 9:7). Que nous dit Marie, lors des noces de Cana ? Tout ce qu’il vous dira, faites-le (Jn 2:5). On peut vraiment affirmer que l’enseignement est le même, dans la bouche de Marie, que dans la voix du Père. Les Noces de Cana constituent, elles, le deuxième des «Mystères lumineux».

Rappelons pour finir que c’est en ce jour que mourut le pape Paul VI (1978).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens